SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 December 2022, Wednesday |

La famine pourrait menacer 18 millions de personnes avant septembre au Soudan

Guardian

Le journal britannique Guardian a révélé que le nombre de personnes menacées de famine au Soudan pourrait doubler d’ici septembre, en raison des mauvaises récoltes, de la crise économique, des conflits internes ainsi que des répercussions de la guerre d’Ukraine, selon ce que l’ONU a prévenu.

Dans une déclaration connexe, le Programme alimentaire mondial et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture ont annoncé que plus de 18 millions de personnes pourraient être confrontées à une faim aiguë dans les mois à venir, soit 9 millions de plus que celles qui ont besoin d’aide à l’heure actuelle.

Dans ce contexte, Eddie Roy, directeur du programme de nutrition au Soudan, a déclaré qu’il y avait des signes inquiétants que la disponibilité et l’accès à la nourriture ont diminué pour la plupart des gens au Soudan, poussant d’autres personnes à tomber dans la pauvreté et la faim.

Selon une évaluation publiée par les Nations Unies cette semaine, la récolte céréalière de ce mois-ci devrait être inférieure d’environ un tiers à celle de l’an dernier.

En outre, le pays a connu une hausse continue des prix des denrées alimentaires au cours des derniers mois, une miche de pain étant passée à 50 livres soudanaises, après avoir atteint 30 livres la semaine dernière. En outre, 50 kilogrammes de sucre ont enregistré une augmentation de 18 000 à 30 000 livres soudanaises au cours des dix derniers jours.

En outre, les tentatives d’importation de céréales au Soudan pourraient être confrontées à la faiblesse de la monnaie nationale, qui s’est fortement détériorée depuis le coup d’État d’octobre, en plus de la guerre en Ukraine. Le Soudan dépend des importations de blé des régions de la mer Noire. Elle a importé environ 50% de son blé de Russie l’année dernière.

Par conséquent, toute interruption du flux de blé entraînera une hausse des prix, qui ont déjà augmenté d’environ 180%.