SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

La FMI met en garde contre « l’éclatement de la dette »

La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), a déclaré que la Chine et les principaux créanciers avaient la responsabilité d’empêcher l’explosion des problèmes de dette auxquels sont confrontés les marchés émergents.

La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), a déclaré mardi que la Chine et d’autres grands créanciers avaient la responsabilité d’empêcher l’explosion des problèmes d’endettement auxquels sont confrontés les marchés émergents et les pays à faible revenu.

Lors d’un événement organisé par le Center for Global Development, elle a déclaré que 25% des marchés émergents et 60% des pays à faible revenu étaient « en surendettement ou proches de celui-ci ».

Elle a souligné « Mon message aux grands créanciers, à la Chine et au secteur privé est que plus vous partagez votre responsabilité, plus il est dans votre intérêt en tant que prêteurs d’empêcher que le problème n’explose ».

Le FMI a confirmé qu’il est en train d’augmenter le financement d’urgence pour les pays touchés par les prix élevés des denrées alimentaires et leurs pénuries d’approvisionnement causées par la guerre en Ukraine, où 20 à 30 pays ont un besoin urgent de ces fournitures.

Georgieva a déclaré que les membres de son conseil d’administration étaient « très positifs » au sujet du plan d’aide proposé lorsqu’ils se sont réunis de manière informelle lundi et espéraient l’approuver pour permettre le décaissement rapide des fonds.

Le plan permettra au FMI de fournir un financement d’urgence inconditionnel supplémentaire aux pays gravement touchés par la crise alimentaire, déclenchée par la guerre russe contre l’Ukraine, et l’inflation mondiale à la suite de la pandémie de coronavirus.

Le porte-parole du FMI, Jerry Rice, a déclaré que le FMI avait prêté plus de 268 milliards de dollars à 93 pays depuis le début de la pandémie et qu’il examinait « toutes les options pour renforcer notre boîte à outils, y compris aider les pays touchés par la crise alimentaire ».

Il a ajouté que le FMI a accordé 27 milliards de dollars de prêts à 57 pays à faible revenu et continue d’encourager ses États membres à « venir nous voir tôt pour obtenir le soutien financier nécessaire ».

La proposition, discutée lundi, permet à tous les États membres d’emprunter jusqu’à 50% supplémentaires de leur participation au FMI dans le cadre de l’instrument de financement rapide du FMI, les pays à faible revenu pouvant bénéficier de la facilité de crédit rapide, ont déclaré des sources proches du dossier.

Les prix des denrées alimentaires, qui ont déjà augmenté l’inflation, ont augmenté dans le monde entier après le début de la guerre ukrainienne en raison de la fermeture des routes d’approvisionnement, des sanctions et d’autres restrictions commerciales.