SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 November 2022, Monday |

La France appelle l’Iran à reprendre les négociations sur le nucléaire

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a réitéré mardi la position de son pays sur la nécessité pour l’Iran de poursuivre les discussions avec les puissances mondiales, là où elles s’étaient arrêtées, dans le but de relancer l’accord nucléaire.

Un porte-parole du ministère français des Affaires étrangères a déclaré que le ministre Le Drian avait eu un appel avec son homologue iranien, Hossein Amir Abdollahian, dans lequel il a souligné l’importance et la nécessité de reprendre les négociations que l’Iran avait suspendues le 20 juin, sur la base de ce qui avait négociés jusqu’à cette date dans le but de rendre rapidement l’accord.

L’inquiétude internationale grandit face aux déclarations publiques émanant d’Iran avant la reprise des pourparlers indirects entre Téhéran et Washington à Vienne le 29 novembre.

Lundi, Téhéran a réitéré ses demandes que les États-Unis lèvent toutes les sanctions qu’ils lui ont imposées depuis que le président Trump s’est retiré en 2018 de l’accord de 2015, et veillent à ce qu’ils ne s’en retirent plus.

L’Iran a longtemps réagi aux sanctions américaines en violant les limites stipulées sur l’enrichissement de l’uranium, qui peut être utilisé pour fabriquer des armes nucléaires, et Téhéran affirme que son programme nucléaire est entièrement pacifique.

L’Iran s’apprête à reprendre les négociations visant à relancer l’accord nucléaire avec les puissances mondiales à la fin de ce mois, au moment où Téhéran a appelé lundi Washington à fournir des garanties qu’il n’abandonnera pas l’accord si ses pourparlers aboutissent, lors de le prochain tour à Vienne le 29 novembre.

Et en juin dernier, les pourparlers nucléaires ont été suspendus après l’élection du président iranien conservateur Ibrahim Raisi, des pourparlers visant à discuter des moyens de rétablir l’accord, dont Washington s’est retiré il y a trois ans et a réimposé des sanctions à Téhéran.