SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

La France arrête 5 « néonazis » qui planifiaient des attentats à la bombe

La police française a réussi à arrêter cinq hommes, âgés de 23 à 58 ans, issus de l’extrême droite, ou que l’on appelle aussi « néo-nazis ».

Les cinq hommes sont détenus par la police, depuis mardi 21 septembre, par les enquêteurs de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), selon des informations du journal « Le Parisien » confirmées par l’Agence France-Presse.

Le juge de la lutte antiterroriste chargé du dossier « Honneur et Nation », ouvert en février dernier, a décidé de constituer un comité judiciaire contre ce  » groupe d’extrême droite  » qui porte son nom et qui prétend lutter pour « la protection du patrimoine et des traditions face à la mondialisation et au capitalisme. »

Il a déclaré que « de nombreux membres du groupe projetaient une série d’attentats violents à la bombe contre diverses cibles », et qu' »ils allaient notamment mener des recherches sur le ministre de la Santé, Olivier Veran, et plusieurs centres de vaccination ou encore une loge maçonnique en Moselle. »

Selon la chaîne française « LCI », citant une source judiciaire, « les cinq personnes ont été mises en examen vendredi 24 septembre, sous l’accusation de « constitution d’un groupement terroriste criminel ». »

La même source précise que « quatre d’entre elles ont été placées en détention provisoire, et la cinquième, qui a demandé un report de la discussion, a été emprisonnée provisoirement dans l’attente de cette discussion devant le juge des libertés et de la détention, qui se tiendra le 30 septembre. »

Les arrestations ont commencé en mai dernier, à la suite d’un échange de vues entre différents individus, notamment sur la recherche d’explosifs et de lieux possibles, et ils ont été arrêtés simultanément dans les provinces d’Hauts de Seine, de Nevers et de Charente Maritime ainsi que dans deux prisons, où deux suspects étaient déjà détenus en raison d’autres incidents.

Selon Le Parisien, les deux dernières personnes sont en prison depuis le mois de mai pour leur participation à l’enlèvement d’une fillette de 9 ans à Vogue, et lors des perquisitions de l’époque, une copie de la chemise du leader nazi, Adolf Hitler, a été trouvée.

Parmi les trois autres suspects figure le fondateur du groupe « Honneur et Nation », Sébastien Dudognon, 29 ans, ancien secrétaire régional du Front national de la jeunesse en Correz.

Ce dernier avait déjà été condamné en 2018 à trois mois de prison avec sursis après avoir publié sur Facebook la photo d’une femme blonde violée par un immigré, selon « lci.fr ».