SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

La France s’inquiète du manque de coopération de l’Iran avec l’AIEA

La France s’est dite « extrêmement préoccupée » par le manque de coopération persistant de l’Iran avec l’Agence internationale de l’énergie atomique des Nations unies et consultait ses partenaires à ce sujet avant la réunion du conseil des gouverneurs de l’agence la semaine prochaine.

« Nous regrettons que l’Iran n’ait pas profité des opportunités présentées par le Directeur général (…) pour faire la lumière sur la présence de matières nucléaires non déclarées dans des lieux non déclarés », a déclaré la porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Anne-Claire Legendre, lors d’un point de presse quotidien en ligne. .

L’Agence atomique internationale a déclaré mercredi dans son dernier rapport que « le stock d’uranium enrichi de l’Iran dépasse plus de 19 fois la limite autorisée par l’accord international sur l’accord nucléaire iranien en 2015 ».

« Nous ne pouvons pas garantir que le programme nucléaire de l’Iran est pacifique », a-t-elle ajouté, après que Téhéran ait refusé de répondre aux allégations de sites non déclarés.

Pour sa part, le département d’État américain a déclaré que le retour à l’accord ne résoudrait pas toutes les activités de l’Iran, mais que son acquisition d’une arme nucléaire aggraverait les problèmes, affirmant que « la réponse de Téhéran au projet de texte final de l’accord nous ramène en arrière ». et confirme que nous ne conclurons pas un accord qui ne soit pas dans l’intérêt de notre sécurité nationale américaine.

Les efforts de l’Union européenne pour relancer l’accord nucléaire entre l’Iran et les États-Unis ont échoué ces dernières semaines, Téhéran insistant pour clore un dossier apportant des réponses sur l’existence d’activités nucléaires non déclarées dans trois installations.

    la source :
  • Reuters