SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 22 May 2022, Sunday |

La Grande-Bretagne impose de nouvelles sanctions à l’ex-femme de Poutine et à ses proches

Les pays occidentaux continuent de cibler les entreprises et les individus proches du Kremlin avec des sanctions en raison de l’invasion militaire de l’Ukraine. Ces sanctions ont été étendues aux membres de la famille du président russe Vladimir Poutine.

Dans le dernier développement, la Grande-Bretagne a annoncé qu’elle avait imposé la dernière série de sanctions à la Russie pour son invasion de l’Ukraine, ciblant le réseau financier du président russe Vladimir Poutine, y compris son ex-femme et ses proches.

« Nous exposons et ciblons le réseau suspect qui soutient le style de vie extravagant de Poutine et étouffe son entourage », a déclaré la secrétaire d’État Liz Truss.

« Nous continuerons d’imposer des sanctions à tous ceux qui aident et incitent à l’agression de Poutine jusqu’à ce que la souveraineté de l’Ukraine soit atteinte », a-t-elle ajouté.

La Grande-Bretagne, en coordination avec les Alliés occidentaux, a imposé des sanctions à des centaines de riches Russes ainsi qu’à des sociétés industrielles et financières d’importance stratégique en réponse à l’invasion russe de l’Ukraine.

Parmi les 12 nouveaux noms ajoutés à la liste des sanctions britanniques, l’ex-épouse de Poutine Lyudmila Ocheretnaya et certains de ses proches qui occupent des postes de direction dans de grandes entreprises russes telles que Gazprom.

Après les sanctions américaines à leur encontre, l’Union européenne a imposé des sanctions aux deux filles adultes du président russe Vladimir Poutine dans le cadre d’un ensemble de mesures visant la Russie dans sa guerre contre l’Ukraine, selon deux fonctionnaires de l’UE.

L’Union européenne a inscrit Maria Vorontsova et Katerina Tikhonova sur sa liste mise à jour des personnes faisant l’objet d’un gel des avoirs et d’une interdiction de voyager.

    la source :
  • Reuters