SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 January 2023, Friday |

La Grèce accuse la Turquie de « harcèlement » en mer Égée

Les garde-côtes grecs ont annoncé qu’un bateau appartenant à leur patrouille avait été « harcelé » par un patrouilleur turc dimanche, causant des dégâts mineurs, un jour avant les pourparlers attendus à Bruxelles entre les dirigeants des deux pays.

Les garde-côtes ont déclaré dans un communiqué que l’accident, qui s’est produit au large de l’île de Lesbos surplombant la mer Égée, n’a fait aucun blessé.

Le communiqué indique qu’un bateau de patrouille des garde-côtes turcs a harcelé un bateau de patrouille des garde-côtes de Lesbos, causant des dommages mineurs.

Ce type d’accident est fréquent en mer Egée lors de patrouilles surveillant les bateaux de migrants venant de Turquie vers la Grèce.

La Grèce a accusé la Turquie en avril de rechercher une « escalade » dans la mer Égée par des manœuvres « dangereuses » et d’aider les immigrants illégaux.

Athènes appelle Ankara à mieux contrôler les routes migratoires et à reprendre des centaines de demandeurs d’asile qui, selon les autorités grecques, ne méritent pas le droit à la protection en tant que réfugiés.

Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis doit s’entretenir lundi avec le président turc Recep Tayyip Erdogan en marge d’un sommet de l’OTAN à Bruxelles.

Mitsotakis a souligné vendredi que l’amélioration des relations bilatérales dépendra des efforts de désescalade et de la « participation constructive de la Turquie au dialogue et au respect des conditions fixées par l’Union européenne » conformément au droit international, y compris la Convention des Nations Unies sur le droit. de la mer.