SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 January 2022, Friday |

La guerre approche.. La Russie annonce que ses pourparlers avec l’Ukraine sont dans l’impasse

L’ambassadeur de Russie auprès de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, Alexander Lukashevich, a révélé aujourd’hui que la troisième étape d’une série de pourparlers entre l’Est et l’Ouest cette semaine est une étape véritablement frustrante, mettant en garde contre des « conséquences catastrophiques.

De son côté, le ministre polonais des affaires étrangères a indiqué jeudi que l’Europe risquait d’entrer en guerre, après que la Russie a déclaré qu’elle n’avait pas encore renoncé à la diplomatie, tandis que ses experts préparent leurs options militaires.

Moscou s’efforce de persuader l’Occident d’empêcher l’Ukraine d’adhérer à l’OTAN et de stopper l’expansion de l’alliance en Europe, des demandes que les États-Unis ont qualifiées d’impossibles, comme la Maison Blanche l’a déclaré : « Le risque d’une invasion russe de l’Ukraine reste élevé compte tenu du déploiement de près de 100 000 soldats russes ».

Dans ce contexte, l’ambassadeur américain auprès de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Michael Carpenter, a déclaré après les entretiens avec la Russie à Vienne : « Les tambours de la guerre résonnent, et le ton de la rhétorique est devenu plus intense. »

Tandis que le conseiller américain à la sécurité nationale, Jake Sullivan, a déclaré aux journalistes : « Le risque d’une invasion militaire est élevé », notant qu’ « aucune date n’a été fixée pour de nouveaux entretiens. Nous devons d’abord consulter nos alliés et partenaires. »

Selon le Guardian, l’ancien ministre ukrainien de la Défense Andreï Zagorodnyuk a déclaré qu’une opération russe contre l’Ukraine semblait inévitable une fois que les discussions diplomatiques avec les États-Unis, l’OTAN et l’OSCE ont pris fin cette semaine.

« Les Russes ont créé un élan, et ils veulent utiliser cet élan, ils doivent donc faire un pas en avant », a commenté Zagorodniuk, ajoutant qu’il était « improbable » que le Kremlin procède à une « invasion à grande échelle » de l’Ukraine.

Il a prévu que le Kremlin serait plus susceptible de lancer une guerre mixte, qui pourrait inclure des cyber-raids, des attaques contre des infrastructures critiques, notamment des installations énergétiques, et une campagne médiatique massive. Il a expliqué que la stratégie russe consisterait à « forcer l’Ukraine » à se soumettre.

D’autre part, le ministère russe de la Défense a annoncé qu’une inspection surprise a été effectuée, aujourd’hui vendredi, pour déterminer l’état de préparation au combat des forces.

Le ministère a publié une déclaration, confirmant qu’une inspection surprise des forces du district militaire oriental a été effectuée, afin de déterminer l’état de leur préparation au combat.

Dans son communiqué, le ministère a déclaré : « Les forces armées russes continuent à exercer leurs activités, conformément au plan d’entraînement au combat pour la période hivernale et en préparation de la mise en œuvre des exercices des centres de commandement stratégique, Vostok 2022. »

Et le ministère a ajouté : « Pendant les manœuvres, les capacités de l’infrastructure de transport dans le pays seront évaluées, afin d’assurer le transfert des forces à temps et dans les zones spécifiées, où les forces doivent accomplir un large éventail de tâches. »

Il a souligné que les manœuvres assureront l’organisation d’un soutien complet, et la réalisation d’exercices de contrôle et de test dans le domaine de l’entraînement au combat, d’exercices tactiques et de tirs à balles réelles dans des champs d’entraînement éloignés.