SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 15 August 2022, Monday |

La guerre de Poutine lui a coûté 57 généraux

Alors que l’invasion de l’Ukraine entre dans sa 24e semaine, l’armée russe continue d’enregistrer de plus en plus de victimes au niveau des soldats ou même des commandants de première classe de l’armée russe.

Le journal britannique The Independent a révélé que le président russe, Vladimir Poutine, avait perdu 57 officiers supérieurs en environ quatre mois à compter de la date de l’invasion de l’Ukraine par ses forces, notant que le dernier de ces officiers tués était un colonel nommé Pavel Kislyakov.

Le journal a noté que l’officier tué était décédé jeudi dernier, à l’âge de 40 ans, mais on ne sait pas exactement où il a été tué.

Selon le journal, Kislyakov était le commandant d’une prestigieuse unité de parachutistes, un chef d’état-major adjoint de l’armée russe et le chef des opérations de la 11e brigade aéroportée.

Plus tôt ce mois-ci, le général de division Roman Kotuzov, décédé alors qu’il menait une attaque contre des quartiers ukrainiens dans la région du Donbass, a été confirmé mort, ont rapporté les médias russes.

Selon l’état-major général des forces armées ukrainiennes, la Russie a perdu environ 35 600 soldats depuis le début de l’invasion.

Sur le terrain, les agences de presse russes ont cité le ministère de la Défense qui a rapporté samedi que les forces russes avaient détruit cinq positions du commandement militaire ukrainien dans le Donbass et Mikolaiv en utilisant des armes de haute précision, et avaient également bombardé trois sites de stockage dans la région de Zaporizhzhia.

Les agences ont également cité le ministère disant que l’armée de l’air russe avait bombardé une base ukrainienne d’armes et d’équipements dans une usine de tracteurs à Kharkiv, dans le nord-est de l’Ukraine.

    la source :
  • Alhurra