SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

La guerre d’Ukraine: La Russie n’a fait aucun progrès vers Kiev

Les responsables du ministère britannique de la Défense affirment que l’attaque de la Russie contre Kiev n’a pas progressé, mais de nombreuses villes ukrainiennes sont toujours sous de lourds bombardements.

Dans une mise à jour publiée sur les médias sociaux mercredi, le ministère britannique de la Défense a déclaré que « les combats dans le nord-ouest de Kiev se poursuivent alors que les forces russes ne parviennent pas à faire de progrès substantiels ».

Les villes de Kharkiv, Chernihiv, Sumy et Marioupol étaient encore assiégées par les forces russes et sous de lourds bombardements.

Le ministère a noté que les défenses aériennes ukrainiennes traitent avec les avions russes « ce qui les empêche probablement d’atteindre un degré quelconque de contrôle aérien ».

Environ deux semaines après le début de l’offensive, les forces russes ont continué à se déployer autour des grandes villes ou à intensifier leurs bombardements, ont confirmé des responsables ukrainiens.

Selon le Pentagone, une nouvelle colonne russe avance vers Kiev depuis le nord-est, tandis que la colonne principale du nord est suspendue depuis des jours.

Le Pentagone a déclaré qu’«entre 2 000 et 4 000 » soldats russes ont été tués en Ukraine depuis le début de l’offensive. Le 2 mars, la Russie a annoncé la mort de 497 soldats dans ses rangs, mais n’a fourni aucune mise à jour sur le bilan de ses pertes.

« Nous nous battrons jusqu’au bout », a déclaré mardi soir le président ukrainien via une liaison vidéo de Kiev à la Chambre des communes britannique.

Dans une interview accordée à ABC News, Zelensky a également déclaré qu’il n’insistait plus pour que l’Ukraine rejoigne l’OTAN, l’une des questions invoquées par Moscou pour justifier l’invasion.

Zelensky s’est dit prêt à un « compromis » sur le statut du territoire séparatiste dans l’est de l’Ukraine, dont Vladimir Poutine a reconnu unilatéralement l’indépendance.

Mardi, au moins 10 personnes ont été tuées dans le bombardement de la ville de Severrodontsk, dans l’est de l’Ukraine, a déclaré mercredi un responsable de la région administrative de Lougansk dans un communiqué via Telegram.

Une source a révélé que l’armée russe a « ouvert le feu » sur d’autres maisons et bâtiments. La déclaration n’a pas immédiatement dit s’il s’agissait de tirs d’artillerie. La région est en proie à de violents combats depuis plusieurs jours.