SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

La guerre en Ukraine…Le monde est menacé par un scénario apocalyptique

Les craintes sont de plus en plus vives que les revers russes conduisent à la possibilité pour Moscou de recourir à l’option nucléaire. Les dangers de la guerre nucléaire annoncent un scénario « apocalyptique », qui appelle à une action rapide pour désamorcer la crise de ce scénario horrible dont les répercussions touchent le monde entier.

Le magazine américain « National Interest » s’est demandé si le monde serait en mesure de désamorcer la menace imminente de guerre nucléaire à la lumière des récents revers russes en Ukraine, arguant que la menace nucléaire est la préoccupation de sécurité nationale la plus sérieuse pour tout pays.

« Avec l’intensification de la guerre russe en Ukraine et l’escalade de la concurrence entre les grandes puissances, il est nécessaire de reconsidérer nos hypothèses sur la possibilité d’un conflit nucléaire », a déclaré le magazine, notant que « la seule façon de se protéger efficacement contre un scénario apocalyptique est de renforcer le système international actuel d’armes nucléaires. »

Il a ajouté : « Si le risque d’attaques nucléaires russes a augmenté, ce n’est certainement pas la seule préoccupation sur ce front. Récemment, dans le sillage de l’escalade des tensions autour de Taïwan, les risques de guerre entre les États-Unis et la Chine ont augmenté. Les capacités militaires conventionnelles de Pékin sont beaucoup plus faibles que celles de Washington, et la logique s’impose dans ce cas. Par conséquent, dans le but d’éviter une défaite qui pourrait également se traduire par un affaiblissement du régime, les Chinois ont décidé de passer au nucléaire. »

Et le journal a continué : « Les grandes puissances ne sont pas les seules à pouvoir recourir à l’arme nucléaire dans certaines situations. Le mois dernier, le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a menacé que son pays était prêt à déployer ses forces nucléaires si la Corée du Sud, soutenue par les États-Unis, décidait de lancer des frappes préventives contre Pyongyang.

Le magazine a également indiqué que « compte tenu de l’état de la géopolitique de l’Asie du Sud, les risques d’échanges nucléaires dans la région sont en augmentation. Compte tenu de sa disparité traditionnelle de longue date avec son grand rival indien, le Pakistan a retenu pour la première fois une politique d’utilisation du nucléaire. »

Ert il a poursuivi : « Mais aujourd’hui, alors que l’économie d’Islamabad entre historiquement dans son moment le plus faible, que les défis sécuritaires sont de plus en plus nombreux, notamment de la part des extrémistes, et que le régime nationaliste hindou d’extrême droite se développe dans l’Inde voisine, les risques de conflit nucléaire dans le sous-continent indien sont beaucoup plus grands qu’auparavant. »

En ce qui concerne les dangers nucléaires dans la région, le journal a déclaré qu’indépendamment de l’existence ou non d’un nouvel accord sur le nucléaire iranien, on peut s’attendre à ce que Téhéran continue à chercher à se doter d’armes nucléaires, d’autant plus que le régime s’affaiblit sur le plan interne tout en maintenant une politique étrangère agressive.

« À une époque où les points chauds nucléaires sont nombreux, il est important de se pencher sur les succès passés en matière de désarmement nucléaire. Bien sûr, il n’y a que quelques cas de ce genre, dont le Kazakhstan, la Biélorussie, l’Ukraine et l’Afrique du Sud, mais chacun de ces cas offre des leçons importantes qui peuvent contribuer à faire progresser les efforts en faveur de la sécurité nucléaire internationale. Il n’y a pas de plus grande menace pour la sécurité internationale que la possibilité d’une guerre nucléaire, car dans un environnement mondial de plus en plus multipolaire, surtout dans le contexte de la grave détérioration de l’ordre international fondé sur des règles, le danger ne fait qu’augmenter », a indiqué le journal.

Le National Interest conclut son analyse en affirmant que « le prix Nobel de la paix est en soi une reconnaissance des efforts déployés par des individus et des institutions pour promouvoir la paix internationale et, bien plus important encore, des normes que le prix constitue dans ces efforts. Il est maintenant important que le comité du prix Nobel contribue à faire face aux menaces d’escalade des conflits nucléaires. »