SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

La Jordanie déjoue une importante opération de trafic de drogue en provenance de Syrie

Les autorités du Royaume hachémite de Jordanie ont déjoué (samedi 27 août 2022) une importante opération de contrebande de drogue en provenance de Syrie vers le territoire jordanien, selon ce qu’a annoncé l’armée jordanienne dans un communiqué.

Le communiqué cite une source militaire officielle au sein du Commandement général des forces armées, selon laquelle « la région militaire du nord a déjoué aujourd’hui à l’aube, sur l’une de ses façades, une tentative d’infiltration et de contrebande de grandes quantités de stupéfiants venant du territoire syrien vers le territoire jordanien. »

Le communiqué a ajouté : « Les règles d’engagement avec les contrebandiers ont été appliquées, ce qui a conduit à la blessure de l’un d’entre eux et à leur fuite vers le territoire syrien, et le véhicule chargé de grandes quantités de stupéfiants a été saisi. »

La source a expliqué que le véhicule contenait « de haschisch, six millions et 447 mille pilules de Captagon, 1876 capsules de narcotique Lyrica, et un certain nombre de dispositifs et d’équipements utilisés à des fins de contrebande », déclarant que « les objets saisis ont été transférés aux autorités compétentes. »

Le 17 février, l’armée jordanienne a annoncé que les tentatives de trafic de drogue à travers la frontière syro-jordanienne (qui s’étend sur environ 375 kilomètres), dont beaucoup ont été déjouées ces derniers mois, sont devenues très « organisées », utilisant des drones et protégées par des groupes armés. À l’époque, l’armée avait déclaré que depuis le début de cette année seulement, c’est-à-dire en 45 jours environ, les autorités jordaniennes ont déjoué l’entrée de plus de 16 millions de pilules de Captagon, soit une quantité égale à celle qui a été saisie tout au long de l’année 2021.

Le Royaume affirme que 85 % des drogues saisies sont destinées à la contrebande en dehors de la Jordanie, notamment au sud, vers l’Arabie saoudite et les États du Golfe.