SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2021, Sunday |

La justice espagnole convoque le chef du Polisario, Ibrahim Ghali

Un porte-parole de la Cour suprême espagnole a annoncé aujourd’hui, vendredi, que le chef du Front séparatiste Polisario, transféré pour traitement dans le pays et poursuivi pour « torture », avait été convoqué le 1er juin devant la justice espagnole.

Dans une déclaration à l’Agence France-Presse, un porte-parole du tribunal basé à Madrid a déclaré: « Ibrahim Ghali a été convoqué à comparaître le 1er juin », mettant fin à un mystère qui a duré des jours.

Une source judiciaire directement impliquée dans l’affaire a confirmé lundi à l’AFP que Ghali avait été convoqué mercredi devant le tribunal, ce qui a également été rapporté par de nombreux médias espagnols, mais la Cour suprême nationale a nié l’affaire mercredi.

On s’attend à ce que le chef du Polisario soit entendu au sujet de la plainte pour «torture», qui a été déposée par Fadel Barika, un transfuge du Front et de nationalité espagnole.

Selon le porte-parole de la Cour suprême espagnole, la police a vérifié l’identité de la personne admise dans un hôpital de Logroño, dans le nord du pays, et confirmé qu’il s’agissait d’Ibrahim Ghali.

Il a expliqué que la tenue de l’audience le premier juin dépendra de son état de santé.

Le magazine hebdomadaire «John Afrique» a confirmé que le leader du Polisario, le 21 avril, avait été hospitalisé d’urgence à Logroño sous un pseudonyme algérien.

Le front a expliqué, dans un communiqué, qu’il était soigné pour le virus Corona et qu’il «se rétablissait», mais il n’a pas mentionné où il se trouvait.

Le gouvernement espagnol a confirmé avoir reçu Ghali, 71 ans, «pour des raisons purement humanitaires, afin de recevoir un traitement médical».

En réponse, le Maroc a convoqué l’ambassadeur d’Espagne à Rabat pour lui exprimer son indignation.

    la source :
  • AFP