SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2022, Thursday |

La ligue arabe est « préoccupée » par la détérioration des relations entre le Liban et les pays du Golfe

La Ligue arabe a appelé, samedi, à prendre les mesures nécessaires pour mettre fin à la détérioration des relations entre le Liban et les pays du Golfe.

Le Secrétaire général de la Ligue, Ahmed Aboul Gheit, a exprimé sa profonde préoccupation et son regret face à la détérioration rapide des relations entre le Liban et les pays du Golfe.

Aboul Gheit a déclaré qu’il avait confiance dans le Président libanais Michel Aoun et le Premier ministre Najib Mikati, afin de prendre les mesures nécessaires pour mettre fin à la détérioration des relations entre le Liban et les pays Golfe.

De plus, le Secrétaire général a appelé les Etats du Golfe à « gérer les mesures proposées au milieu de cette situation afin d’éviter de nouveaux effets négatifs sur l’économie libanaise qui s’effondre et sur le citoyen qui vit dans des conditions extrêmement difficiles », selon le communiqué.

Et cette décision intervient après que l’Arabie saoudite a annoncé, vendredi, que l’ambassadeur libanais à Riyad avait reçu 48 heures pour quitter le royaume et a convoqué l’ambassadeur saoudien à Beyrouth pour des consultations, en plus de l’arrêt des importations libanaises en Arabie saoudite.

Aussi, le Royaume de Bahreïn a pris une décision similaire, puisqu’il a annoncé quelques heures après la décision saoudienne qu’il avait demandé à l’ambassadeur libanais de quitter le pays dans les 48 heures.

Ces décisions ont été prises dans le contexte de ce qu’une déclaration officielle saoudienne a qualifié des  » déclarations offensantes pour le royaume émises par le ministre libanais de l’information, George Kordahi.  »

La déclaration a précisé que les déclarations de Kordahi représentent « un nouvel épisode des positions répréhensibles et rejetées émises par des responsables libanais à l’égard du royaume et de ses politiques, ainsi que ce que les déclarations contiennent de calomnie, d’inversion des faits et de falsification. »

Un communiqué publié par le bureau du Premier ministre libanais, vendredi, indique que Mikati a appelé le ministre de l’Information George Kordahi et lui a demandé « d’apprécier l’intérêt national et de prendre la décision appropriée » pour réformer les relations entre le Liban et les pays arabes.

Auparavant, Mikati a réitéré l’engagement du gouvernement à établir de bonnes relations avec l’Arabie Saoudite et a appelé les partenaires arabes à surmonter cette crise, mais il ne s’est pas arrêté à annoncer une mesure concrète pour y remédier.