SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

La Maison Blanche répond aux menaces de Poutine

La Maison Blanche a estimé que les déclarations du président russe Vladimir Poutine visant à mettre les forces nucléaires de la Russie en état d’alerte, avaient pour but de justifier toute attaque.

La porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, a souligné que l’OTAN ne menaçait pas la Russie, affirmant que le président russe « fabrique des menaces » pour mettre en alerte la « force de dissuasion » nucléaire, et justifier ses « agressions ».

De son côté, Linda Thomas Greenfield, l’ambassadrice américaine aux Nations unies, a estimé dans une interview accordée à CBSN que cette démarche de Poutine montre qu’il escalade le conflit de manière inacceptable.

Elle a également souligné que « cette méthode d’escalade est absolument inacceptable », ajoutant : « Nous devons continuer à arrêter les actions du président russe de la manière la plus forte possible. »

Il convient de noter que le président russe Vladimir Poutine avait ordonné aujourd’hui, dimanche, aux dirigeants militaires de mettre les forces de dissuasion nucléaire en état d’alerte après les déclarations agressives des pays de l’OTAN.

Poutine a accusé l’Occident de prendre des mesures « inamicales » envers son pays au quatrième jour de l’invasion de l’Ukraine, selon « AFP ».

« J’ordonne au ministère de la Défense et au chef d’état-major de mettre les forces de dissuasion de l’armée russe en état de préparation spéciale au combat », a déclaré Poutine lors d’une réunion avec ses commandants militaires, retransmise à la télévision.