SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 September 2022, Wednesday |

La mission de l’ONU au Soudan met en garde…

La Mission des Nations Unies au Soudan a annoncé, samedi, que le pays était témoin d’une impasse politique, menaçant de sombrer dans plus d’instabilité.

Dans un communiqué, la Mission des Nations Unies au Soudan a indiqué que la situation des droits de l’homme dans le pays se détériore malgré les manifestations pacifiques.

La mission a souligné son engagement à soutenir un gouvernement dirigé par des civils comme objectif ultime, et a souligné la nécessité de mettre immédiatement fin à l’usage excessif de la force et de demander des comptes aux responsables.

Elle a noté que l’économie soudanaise se dirige vers le pire et que les réalisations du gouvernement d’Abdullah Hamdok sont en grave danger.

Et le Comité central des médecins soudanais, un « syndicat », a annoncé hier, vendredi, que 147 cas de blessés ont été recensés parmi les manifestants lors des manifestations qui ont eu lieu dans le pays jeudi dernier.

Dans un communiqué, le comité précise que 14 cas ont été blessés par balles réelles, dont 4 sont instables et suivent un traitement en réanimation.

« Cela a également nécessité des interventions chirurgicales », a-t-elle ajouté, soulignant que 9 blessures à la tête ont été enregistrées avec des grenades lacrymogènes.

Le jeudi 13 janvier, la capitale, Khartoum, et d’autres villes soudanaises ont été le théâtre de manifestations massives appelant à la remise du pays à une autorité civile démocratique, tandis que la police a largement utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants.