SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 October 2021, Thursday |

La mort du premier cas humain en Chine de « virus simien B »

La mort du premier cas humain en Chine avec le « Monkey B Virus (BV) » (virus simien B, c’est-à-dire l’herpès « B »), un vétérinaire à Pékin, selon un rapport.

Et selon ce que le journal cite le site internet de l’hebdomadaire chinois « CDC » plateforme du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, le vétérinaire de 53 ans avait développé des symptômes précoces de nausées et vomissements, un mois après l’autopsie de deux singes morts début mars.

Le site a indiqué que le vétérinaire s’était fait soigner dans plusieurs hôpitaux et est finalement décédé le 27 mai.
Il a souligné qu’il n’y avait pas eu d’infection mortelle ou même cliniquement claire avec ce virus en Chine auparavant. Ainsi, le cas du vétérinaire représente le premier cas d’infection humaine identifié en Chine, car, suite au décès du vétérinaire, la Chine a intensifié la surveillance des macaques de laboratoire et du personnel travaillant avec des singes.

Selon le journal, le virus, qui a été isolé à l’origine en 1932, peut être transmis par contact direct et par les sécrétions corporelles, et il est rapporté que son taux de mortalité atteint 70-80%, selon « globaltimes.cn ».