SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 16 October 2021, Saturday |

La mort du premier président iranien après la révolution à Paris

Aujourd’hui, samedi, le premier président de la république après la révolution en Iran, Aboul-Hassan Bani-Sadr, est décédé dans un hôpital parisien à l’âge de 89 ans.

Et le site Internet de l’opposition iranienne, « Rose News », a publié un communiqué publié par la famille d’Abou al-Hassan Bani Sadr, annonçant aujourd’hui, samedi, sa mort en raison de sa longue souffrance de la maladie.

« Après une longue bataille contre la maladie à l’hôpital de la Salpêtrière à Paris, il est décédé à la miséricorde de Dieu », indique le communiqué.

Abul-Hassan Bani-Sadr est né en 1933 à Baghsha à Hamedan, dans l’ouest de l’Iran, de l’ayatollah Nasrallah Bani-Sadr et de sa mère, Ashrafie Fateh.

Bani-Sadr avait 45 ans au début de la révolution, et il était l’un des rares à avoir reçu le défunt fondateur du régime de l’époque, l’ayatollah Khomeini à l’aéroport de Paris, quelques mois avant la révolution contre le régime du Shah. Mohammed Reza Pahlavi.

« La chute de la République islamique est peu probable », a-t-il déclaré dans l’une de ses récentes interviews avec la radio d’opposition iranienne Farda, à l’occasion du quarantième anniversaire de la révolution.

Il a ajouté : « Les élections en Iran sont non seulement libres, mais s’accompagnent de l’humiliation des électeurs, car il n’y a pas de liberté de se présenter ou de voter.

Et Abul-Hassan Bani-Sadr est le premier président de l’Iran après la révolution de 1979 qui a renversé le régime de Shah Mohammad Reza Pahlavi, qui a affronté le fondateur du régime, l’ayatollah Khomeini et le Parti de la République islamique.

Il a d’abord été renversé par Khomeiny puis par l’Assemblée consultative islamique (Parlement) et il a déménagé à Paris, et après cela, il a toujours été un opposant à la théocratie au pouvoir en Iran.