SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 October 2022, Thursday |

La Nouvelle-Zélande prévoit de déployer 120 soldats en Grande-Bretagne pour former les forces ukrainiennes

Les pays occidentaux continuent de fournir à l’Ukraine un soutien militaire pour l’aider à résister à l’invasion russe vieille de six mois.

À cet égard, le gouvernement néo-zélandais a annoncé qu’il enverrait 120 militaires en Grande-Bretagne pour aider à former les Ukrainiens à combattre sur les lignes de front.

Cette décision permet à deux divisions de formation d’infanterie de fournir au personnel militaire ukrainien des compétences de base pour améliorer leurs performances au combat, notamment le maniement des armes, les premiers secours au combat, le droit des opérations et d’autres compétences.

Le gouvernement a indiqué dans un communiqué que la formation d’environ 800 soldats ukrainiens se déroulera exclusivement sur l’un des quatre sites en Grande-Bretagne, expliquant que l’armée néo-zélandaise ne se rendra pas en Ukraine.

Dans le même contexte, la Première ministre Jacinda Ardern a déclaré lors d’une conférence de presse pour annoncer l’envoi de l’armée : « Nous avons clairement indiqué qu’une attaque flagrante contre la souveraineté de n’importe quel pays et la perte de vies innocentes qui en résulte sont mauvaises et intolérables. Notre condamnation continuera d’aller au-delà des mots et comprendra un soutien décisif », a-t-elle déclaré, soulignant que les forces néo-zélandaises n’ont pas participé et ne participeront pas aux combats en Ukraine.

Trente militaires néo-zélandais ont achevé leur déploiement en mai pour former l’armée ukrainienne au fonctionnement de l’artillerie.

Les déploiements d’entraînement faisaient partie d’une série de mesures en réponse à l’invasion russe du 24 février de son voisin du sud.

Ces mesures comprenaient l’octroi d’un soutien financier de plus de 40 millions de dollars néo-zélandais (25,70 millions de dollars) et l’imposition de sanctions à 840 personnes et entités.

    la source :
  • Reuters