SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

La plupart des Israéliens s’opposent à recevoir la troisième dose du vaccin Corona

De nombreux Israéliens sont opposés à recevoir la troisième dose du vaccin contre le Corona, après la décision de la Food and Drug Administration américaine, selon ce qu’a annoncé le journal hébreu Yedioth Ahronoth.

Vendredi soir, le comité consultatif de la Food and Drug Administration américaine s’est massivement opposé à la proposition d’administrer une troisième dose de vaccins contre le coronavirus émergent (Covid-19) à la population générale âgée de plus de 16 ans.

La majorité a voté contre en raison de l’insuffisance des données, mais a recommandé à l’unanimité l’administration d’une dose de rappel aux personnes âgées de 65 ans et plus, ainsi qu’aux personnes susceptibles de développer des maladies graves.

Et le Yedioth Ahronoth a rapporté : « On ne sait pas encore si cela aura un impact sur la décision du gouvernement (israélien) de retirer le ‘badge vert’ de ceux qui ont été vaccinés il y a plus de six mois avec la deuxième dose. »

Le journal a ajouté qu’ « il n’est pas exclu que l’affaire soit portée en discussion judiciaire. »

De plus, le journal a déclaré : « En tout cas… Malgré les résultats de l’étude sur l’efficacité de la dose de rappel, il ne fait aucun doute que la décision des États-Unis de ne pas recommander une troisième dose ; Il ne sera pas facile pour le ministère (israélien) de persuader » ceux qui n’ont pas encore reçu cette dose.

Le journal a souligné qu’un haut fonctionnaire du ministère israélien de la Santé, qu’il n’a pas nommé, a déclaré : « Je n’ai aucun doute que (la décision du comité d’experts de la Food and Drug Administration américaine), va affecter le pourcentage de personnes qui n’ont pas reçu la troisième dose, et il est probable que beaucoup vont s’y opposer maintenant. » .

A son tour, le ministère israélien de la Santé a indiqué dans un communiqué qu’il avait été initialement décidé en Israël de ne donner les doses de rappel qu’aux personnes âgées, et aux groupes à risque (c’est ce qui était stipulé dans la décision des experts américains).

« C’est ainsi que la Food and Drug Administration a approuvé la troisième campagne de vaccination qui a débuté en Israël, puis au Canada, en Autriche, en Allemagne, en France et dans d’autres pays », a ajouté le ministère dans un communiqué.

Et le communiqué a poursuivi : « Nous avons soumis à la Food and Drug Administration américaine, des données de recherche sur (le déclin de l’efficacité) du vaccin, et l’augmentation de la protection après une troisième dose, qui ont été dites convaincantes (par les experts américains. »