SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 November 2022, Monday |

La police allemande effectue une descente dans un centre du Hezbollah dans la ville de Münster

La police allemande de la ville de Münster, dans l’ouest de l’Allemagne, a effectué un raid dans la mosquée Imam Mahdi, contrôlée par le Hezbollah, après qu’un rapport des services de renseignement ait révélé l’intention des membres du parti de mener des actions qui violent la constitution et enfreignent la loi.

Selon des sources rapportées au Jerusalem Post en 2019, des activités terroristes pro-Hezbollah se déroulaient dans la mosquée, ce qui a conduit à un rapport du Washington Post selon lequel un membre du Hezbollah à la mosquée a déclaré : « Nous avons prêté allégeance à [Ali] Khamenei ; Nous sommes accusés de terrorisme et nous en sommes fiers. »

Selon le journal allemand Bild, les autorités allemandes ont perquisitionné jeudi les appartements de deux dirigeants de l’association affiliée à la mosquée Imam Mahdi, et la police a fouillé un site à Delmenhorst, où le Hezbollah organise des activités.

« L’objectif de la mission est d’éliminer le danger », a déclaré Bild citant la porte-parole de la police Antonia Lenenbrink. « Les fonds de l’association ont été confisqués, et nous cherchons également des preuves d’activités anticonstitutionnelles. »

Il convient de noter que dans un rapport de renseignement révélé par le Jerusalem Post en 2019, il indiquait que depuis plus de 20 ans, le Centre islamique (Imam-Mahdi-Zentrum) de Münster était une plateforme et un lieu de rencontre pour les partisans du Hezbollah en Rhénanie-du-Nord-Westphalie et en Allemagne de l’Ouest.

Le rapport de renseignement de 363 pages, qui couvre les menaces pour la sécurité de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, fait référence au Hezbollah 21 fois.

Les responsables allemands ont été critiqués pour leurs relations excessivement amicales avec les centres du Hezbollah.

Selon le dernier rapport de renseignement de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie pour 2021, le nombre de membres du Hezbollah dans l’État a plus que doublé, passant de 115 en 2019 à 250 en 2020.

Le Jerusalem Post a rapporté l’année dernière qu’il y avait une augmentation des membres affiliés du Hezbollah en Allemagne, selon un rapport de l’Office pour la protection de la Constitution, et l’agence de renseignement locale pour l’État allemand de Basse-Saxe.

Le rapport des services de renseignement allemands a ajouté que le nombre de partisans et de membres est passé de 1 050 en 2019 à 1 250 en 2020.

Le nombre de membres et de partisans du Hezbollah en Basse-Saxe est d’environ 180, soit une augmentation de 20 membres par rapport aux 160 de 2019.

L’État du Baden-Wurttemberg, où le Hezbollah a stocké du nitrate d’ammonium en 2016, compte 75 membres actifs du Hezbollah.

Les agents du Hezbollah ont utilisé du nitrate d’ammonium pour planifier des attentats à la bombe en Argentine, en Grande-Bretagne, en Bulgarie, à Chypre et en France.

Le même explosif a détruit le port de Beyrouth en août 2020, tuant 218 personnes, blessant plus de 7 000 et déplaçant environ 300 000 personnes, et causant plus de 15 milliards de dollars de dommages matériels.

Les États-Unis, le Royaume-Uni, Israël, le Canada, le Japon, la Ligue arabe, plusieurs pays d’Amérique latine et l’Union européenne ont désigné l’ensemble de l’organisation du Hezbollah comme une entité terroriste.