SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

La police israélienne a stoppé une marche d’extrême droite à Jérusalem

Aujourd’hui, mercredi, la police israélienne a empêché une marche de centaines de Juifs d’extrême droite, qui se dirigeaient vers Bab al-Amud à Jérusalem, l’entrée principale du quartier islamique de la Vieille Ville, dans un contexte de tension croissante entre Israéliens et Palestiniens.

Un témoin de Reuters a rapporté que plusieurs centaines de Juifs portant des drapeaux israéliens ont commencé une marche depuis une place près de la municipalité de Jérusalem, au mépris des ordres de la police et malgré la condamnation de plusieurs dirigeants israéliens.

Les organisateurs ont déclaré que la marche était une tentative de « restaurer un sentiment de sécurité dans les rues de Jérusalem. Alors que les dirigeants israéliens ont qualifié la marche de provocation ».

La récente escalade de la violence en Israël et dans les Territoires palestiniens occupés a fait craindre de retomber dans un conflit plus large. Depuis mars, les forces israéliennes ont tué au moins 29 Palestiniens lors de raids en Cisjordanie, et une série d’attaques de rue par des Palestiniens a tué 14 personnes en Israël.

Les affrontements dans la vieille ville de Jérusalem augmentent le risque d’un conflit plus large comme la guerre Israël-Gaza de 11 jours l’année dernière, au cours de laquelle plus de 250 Palestiniens à Gaza et 13 personnes en Israël ont été tués.

Plus tôt mercredi, le Premier ministre israélien Naftali Bennett a déclaré qu’il avait ordonné à la police d’empêcher le législateur d’extrême droite Itamar Ben Gvir de se rendre à Bab al-Amud, sur la base des recommandations des responsables de la sécurité.

« Je ne permettrai pas que les provocations politiques de Ben Gvir mettent en danger la vie de soldats et de policiers israéliens », a déclaré Bennett dans un communiqué.

Un témoin de Reuters a déclaré que les marcheurs se sont affrontés avec la police essayant d’atteindre Bab al-Amud, mais ils ont changé leur chemin vers une autre porte de la vieille ville après que les forces de sécurité les ont arrêtés.

Le Mouvement de résistance islamique (Hamas), qui dirige la bande de Gaza assiégée, a mis en garde contre la marche s’approchant du Haram al-Sharif et a déclaré dans un communiqué:« Les dirigeants de l’occupation portent l’entière responsabilité des répercussions de ces mesures dangereuses et provocatrices ».

La vieille ville est située à Jérusalem-Est, que les Palestiniens veulent comme capitale de leur futur État. Israël considère tout Jérusalem comme sa capitale éternelle. Il a annexé Jérusalem-Est dans un mouvement qui n’a pas obtenu de reconnaissance internationale après avoir occupé la région pendant la guerre de 1967.