SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

La Pologne demande à « l’OTAN » de résoudre la crise des migrants

Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a déclaré que l’OTAN doit prendre des « mesures concrètes » pour résoudre la crise des migrants à la frontière avec la Biélorussie.

L’agence de presse polonaise a cité Morawiecki disant aujourd’hui, dimanche, que la Pologne, la Lituanie et la Lettonie peuvent demander des consultations en vertu de l’article 4 du traité de l’OTAN, car en vertu de cette clause, tout État membre peut demander des consultations s’il considère que son intégrité territoriale, son indépendance politique ou la sécurité est en danger.

Morawiecki a ajouté : « Il ne suffit pas d’exprimer son inquiétude, nous avons maintenant besoin de mesures concrètes et de l’engagement de l’ensemble de l’alliance », notant que les dirigeants de l’UE discuteront de l’imposition de nouvelles sanctions à la Biélorussie, « y compris la fermeture complète des frontières ».

Des milliers de migrants se sont rendus en Biélorussie dans l’espoir de passer dans l’Union européenne, mais ils se sont retrouvés piégés à la frontière entre la Biélorussie et certains pays de l’OTAN, notamment la Pologne, dans un froid glacial.

L’Union européenne accuse la Biélorussie d’avoir orchestré la crise pour faire pression sur elle, après les sanctions qu’elle a imposées à Minsk, mais cette dernière l’a démenti à plusieurs reprises.