SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 23 October 2021, Saturday |

La raison de l’emprisonnement d’un haut fonctionnaire irakien du ministère de l’électricité

Les autorités judiciaires irakiennes ont prononcé une peine de quatre ans de prison à l’encontre d’un directeur général du ministère de l’électricité en raison d’accusations de corruption.

L’agence officielle Iraqi News Agency (INA) a révélé, mardi, l’émission d’une décision de justice de 4 ans de prison contre un directeur général du ministère de l’électricité en raison d’accusations liées à la corruption.

Et l’agence de presse irakienne a cité une source officielle disant que « sur la base des enquêtes du Comité de lutte contre la corruption, un jugement a été émis contre Raad Qassem Muhammad, directeur général du département de l’économie, des contrats et des investissements au ministère de l’électricité, à une peine d’emprisonnement pour une période de quatre ans et une amende de dix millions de dinars » (6900 dollars environ).

L’agence a ajouté, citant la source, que « cela s’est produit dans le contexte de l’émission d’un instrument en échange de l’attribution de projets au profit d’entreprises. »

Cette décision intervient à un moment où l’Irak souffre d’une grave crise dans le secteur de l’électricité, qui a conduit à un effondrement complet ayant entraîné la coupure de l’électricité dans les hôpitaux, les aéroports et d’autres bâtiments gouvernementaux importants.

Cette décision coïncide également avec l’exposition de plus de 70 tours de transmission d’énergie électrique à des explosions dans des zones s’étendant du sud au nord de l’Irak.

    la source :
  • Alhurra