SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 15 August 2022, Monday |

La rébellion contre Johnson continue.. le ministre de la Sécurité démissionne

La vague de démissions du gouvernement britannique se poursuit, pour tenter de faire pression sur son président, « Boris Johnson », pour qu’il démissionne de son poste et « restaure la confiance dans la démocratie ».

Dans les derniers développements, le ministre britannique de la Sécurité, Damian Hinds, a démissionné, affirmant que le pays avait besoin que le Premier ministre Boris Johnson démissionne afin de restaurer la confiance dans la démocratie.

Dans sa lettre de démission à Johnson, Hinds a déclaré: « Plus important que n’importe quel gouvernement ou dirigeant, ce sont les normes que nous respectons dans la vie publique et la foi en notre démocratie et notre administration publique.
En raison de la grave érosion de ces questions, je suis arrivé à la conclusion que la bonne chose pour notre pays et notre parti est que vous démissionniez de vos fonctions de chef de parti et de Premier ministre. »

Malgré les démissions de son gouvernement, le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a confirmé son maintien en fonction.

Johnson a clairement indiqué avant la séance de questions hebdomadaire à la Chambre des communes britannique qu’il refusait d’abuser le pouvoir et que le gouvernement devait faire son role pendant les crises.

Johnson a déclaré aux législateurs que l’économie traversait une période difficile et que l’attaque russe contre l’Ukraine représentait la pire guerre de l’Europe en 80 ans.

En outre, il a ajouté devant le Parlement britannique : « C’est exactement le moment où le gouvernement devait poursuive son travail et qu’il ne se retire pas, et qu’il s’acquitte des tâches qui lui sont confiées ».

    la source :
  • AFP
  • Reuters