SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

La République tchèque : Poutine a commis des crimes de guerre en Ukraine

Le Premier ministre tchèque Petr Fiala a déclaré lundi que le président russe Vladimir Poutine commettait des crimes de guerre en Ukraine, et que la mise en place de nouvelles sanctions contre son pays était le seul moyen de le dissuader.

« L’armée russe a détruit la ville ukrainienne de Mariupol, le monde entier voit que Poutine commet des crimes de guerre et que sa guerre a tué des innocents », a déclaré Fiala sur Twitter.

Il a ajouté : « Nous devons continuer à faire pression pour une approche claire et unie envers la Russie, et l’imposition de plus de sanctions, c’est la seule façon de dissuader Poutine. »

Le Kremlin a déclaré aujourd’hui que l’Europe serait durement touchée en cas d’embargo sur le pétrole russe, ce qui porterait atteinte à l’équilibre énergétique du continent mais n’affecterait pas les États-Unis.

Certains ministres des affaires étrangères de l’Union européenne font pression pour un embargo sur le pétrole dans le cadre d’une escalade de sanctions contre Moscou et la Russie après son invasion de l’Ukraine.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré aux journalistes que l’imposition d’un embargo sur le pétrole était un sujet très complexe.

Il a expliqué que les pourparlers de paix entre Moscou et Kiev n’ont pas encore donné lieu à une avancée majeure et a appelé les pays qui peuvent influencer sur l’Ukraine à utiliser leur influence pour que Kiev adopte une approche plus positive dans les négociations.

Peskov a ajouté que des progrès significatifs devaient encore être réalisés dans les pourparlers afin qu’il y ait une base pour une rencontre entre le président Vladimir Poutine et son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky.

La Russie a envoyé des dizaines de milliers de soldats en Ukraine le 24 février dans ce qu’elle a appelé une opération spéciale visant à saper les capacités militaires de son voisin du sud et à éradiquer ce qu’elle appelle de dangereux nationalistes.

Les forces ukrainiennes résistent fermement et l’Occident a imposé des sanctions massives à Moscou pour tenter de l’obliger à retirer ses forces.