SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

La Russie attire de nouveaux volontaires avec de bons salaires

L’armée russe, qui recherche des soldats sous contrat pour participer à une soi-disant « opération militaire spéciale » en Ukraine, déploie des camions de recrutement mobiles pour attirer des volontaires et leur offre près de 3 000 dollars par mois pour les motiver.

Une unité spéciale a placé l’un de ces camions dans un parc central de la ville de Rostov, dans le sud de la Russie, en enlevant deux côtés pour révéler un bureau mobile.

Des soldats vêtus de tenues de camouflage et de masques noirs ont montré leurs armes pour attirer l’attention des passants et ont distribué des dépliants intitulés « Service militaire sous contrat – Choisir l’homme réel ».

Ni la Russie ni l’Ukraine n’ont révélé leurs pertes, que les agences de renseignement occidentales estiment à des dizaines de milliers de chaque côté.

Moscou n’a pas mis à jour le bilan officiel des morts depuis le 25 mars, date à laquelle il a fait état de 1 351 soldats russes tués et 3 825 blessés.Le Kremlin a annoncé la semaine dernière qu’une mobilisation nationale pour renforcer les forces n’était pas actuellement en discussion.

Mais la campagne de recrutement montre que Moscou a besoin de plus d’hommes. L’officier responsable du camion à Rostov a déclaré que les Russes et les étrangers âgés de 18 à 60 ans qui ont terminé au moins l’enseignement secondaire peuvent postuler.

Dans le même contexte, le major Sergei Ardashev a déclaré: « Les citoyens qui pensent de manière patriotique choisissent de signer des contrats pour une période de trois ou six mois pour participer à l’opération militaire spéciale », et a promis de fournir une formation à tout le monde.

Le salaire minimum proposé est de 160 000 roubles (2 700 dollars), soit près de trois fois la moyenne nationale.

Parmi les recrues potentielles se trouve le musicien Viktor Yakunin, qui dit avoir toujours eu l’idée du service militaire et prépare actuellement les documents nécessaires.

« J’adorerais servir dans les forces aéroportées, dit-il. Mes parents m’ont élevé depuis l’enfance pour aimer mon pays et protéger le monde russe. Je crois que la force est avec nous.

À l’intérieur de la camionnette, Yakounine s’est assis avec Ardashev, qui lui a dit que la prochaine étape serait un bilan de santé mentale. S’il le réussit, il y aura un test physique de vitesse, de force et d’endurance.

Et si tout se passe bien, Yakounine « arrivera dans une unité militaire, rejoindra une certaine division et, à partir de ce moment, commencera le service militaire ».

À l’extérieur, des jeunes hommes, dont certains étaient accompagnés de leurs familles, inspectaient une exposition temporaire contenant des photos des héros du conflit, à côté d’une grande banderole indiquant « La victoire est notre habitude ».

    la source :
  • Reuters