SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 15 August 2022, Monday |

La Russie bombarde le port d’Odessa… Ukraine: Une gifle et une insulte à la Turquie et aux Nations Unies

Pas 24 heures se sont écoulées depuis la signature de l’accord ukrainien d’exportation de céréales, qui a été interrompu en raison de la guerre, jusqu’à ce que l’Ukraine annonce que des missiles russes ont touché le principal port d’Odessa sur la mer Noire et le principal de l’accord céréalier qui a été parrainé par les Nations Unies et avec une garantie turque.

L’Ukraine a considéré l’attaque de la Russie contre Odessa comme une « gifle et une humiliation » pour la Turquie et les Nations unies après la signature de l’accord hier, appelant les Nations unies et la Turquie à respecter les engagements pris dans l’accord d’Istanbul.

Kyiv a également blâmé Moscou si l’accord d’exportation de céréales s’effondrait.

Le représentant de la région d’Odessa, Sergey Brachuk, a annoncé dans un communiqué sur les réseaux sociaux que « Moscou a attaqué le port maritime d’Odessa avec des missiles de croisière Kalibr ».

« Les défenses aériennes ont abattu deux missiles et deux missiles ont touché l’infrastructure du port d’Odessa.

Des panaches de fumée ont été aperçus dans le port après des explosions.

Ces développements sont survenus moins de 24 heures après que la Russie, l’Ukraine, la Turquie et les Nations Unies ont signé l’accord d’exportation de céréales ukrainiennes à Istanbul.

Dans son discours lors de la cérémonie de signature de l’accord à Istanbul, le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a déclaré que l’accord ouvre la voie à de grandes quantités d’exportations alimentaires commerciales à partir de 3 principaux ports ukrainiens : Odessa, Tchernomorsk et Yuzhny. .

Il est à noter que l’accord sera valable pour une période de « 120 jours », soit 4 mois, qui est la période nécessaire pour retirer environ 25 millions de tonnes de céréales accumulées dans les silos ukrainiens, alors que la date d’une nouvelle saison de récolte approches.

    la source :
  • alarabiya
  • Reuters