SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 November 2022, Sunday |

La Russie bombarde une usine chimique à Sumy

Les forces russes continuent de bombarder des cibles ukrainiennes, dans le cadre de l’opération militaire qu’elles ont lancée le 24 février.

Le procureur général d’Ukraine a déclaré, lundi, qu’un obus russe était tombé sur une usine chimique située à l’extérieur de la ville de Sumy, peu après 3 heures du matin, provoquant une fuite dans un réservoir contenant 50 tonnes d’ammoniac, qu’il a fallu des heures pour contrôler.

Par ailleurs, le porte-parole militaire russe Igor Konashenkov a affirmé que la fuite était une « provocation planifiée » par les forces ukrainiennes, visant à accuser faussement la Russie d’avoir commis une attaque chimique.

Konashenkov a également déclaré qu’une attaque de missiles guidés avait touché dans la nuit un centre d’entraînement militaire ukrainien dans la région de Rivne. Il a ajouté que 80 soldats étrangers et ukrainiens ont été tués.

Vitaly Koval, chef de l’administration militaire de la région de Rivne, a confirmé une double attaque de missiles russes sur un centre d’entraînement de cette région tôt lundi, mais n’a pas fourni de détails sur les victimes ou les décès.

Il y a une semaine, un responsable occidental a déclaré que la Russie pourrait utiliser des armes chimiques en Ukraine dans une attaque « fabriquée » afin de fournir une justification rétroactive à son invasion.

« Nous pensons que des armes chimiques ont pu être utilisées dans une attaque fabriquée pour justifier rétroactivement l’invasion de l’Ukraine par la Russie », a déclaré le responsable.

« Bien qu’il soit très probable que les Russes disposent d’une capacité d’armement chimique, rien n’indique qu’ils aient l’intention de l’utiliser à ce stade de l’escalade actuelle du conflit », a-t-il ajouté.

La guerre russe en Ukraine est entrée dans sa troisième semaine sans atteindre aucun de ses objectifs déclarés, malgré la mort de milliers de personnes, le déplacement de plus de deux millions de personnes et le refuge de milliers de personnes dans des villes assiégées sous des bombardements incessants.