SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 December 2022, Friday |

La Russie cherche une « sortie honorable » de l’Ukraine

L’armée russe cherche une « issue honorable » à la guerre en Ukraine, après avoir fait face à une résistance plus grande que prévu, selon ce qu’a vu le journal français « Le Figaro ».

Cela est venu dans un article de journal qui a souligné l’annonce de Moscou, hier, samedi, qu’elle se concentrera sur la libération de toute la région du Donbass, après que la majeure partie de la première phase de l’opération militaire en Ukraine soit terminée.

Le rapport considère que la récente annonce de Moscou contredit les difficultés rencontrées par son armée sur le terrain.

Il a ajouté que l’annonce reflète également un abaissement du plafond des objectifs déclarés des Russes depuis le début du conflit, car Vladimir Poutine s’était fixé pour objectifs de désarmer tout le pays et de renverser le gouvernement Zelensky, mais le régime Zelensky existe toujours et l’Ukraine, avec l’aide de l’Occident, conserve ses capacités militaires.

« Les Russes voulaient d’abord un changement de régime et ont ensuite insisté pour encercler les villes ukrainiennes, mais l’armée russe n’est pas accueilli en tant que libérateur », a déclaré le journal, citant Joseph Heinroten, rédacteur en chef de Défense et sécurité internationale.

Il a ajouté: « En fait, aucune grande ville n’est tombée sauf Kherson dans le sud et même là-bas, dans le sud, une contre-attaque ukrainienne de Mykolaïv précédemment assiégée a commencé il y a quelques jours, et l’armée russe fait face à des difficultés logistiques et tente d’établir ses lignes de front, notamment en utilisant des mines, autour de villes comme Kiev ou Kharkiv. ”

Et il a poursuit: « après plus de 30 jours de combats, il ne semble pas que les deux parties (russe et ukrainienne) ont la capacité de s’engager dans un conflit à long terme. »

Et Le Figaro a conclu sa déclaration en disant: « L’armée russe est également confrontée au défi de mettre fin à la prise de Marioupol, la ville stratégique de la résistance qui s’est mis entre les forces russes venues de Crimée et celles des républiques séparatistes ».