SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

La Russie commente les exercices de l’OTAN en mer Noire

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré lundi que les exercices de l’OTAN en mer Noire sont liés à l’intention des États-Unis et de leurs alliés d’intensifier la politique visant à contenir la Russie.

« Je pense que les exercices de l’OTAN sont liés à la volonté des États-Unis et de leurs alliés d’intensifier la politique visant à contenir la Russie, malgré toutes les « poussées » lancées dans les années 90 et concrétisées dans l’accord Russie-OTAN, dont les principales parties ont été violées », a déclaré M. Lavrov aux journalistes après ses entretiens avec son homologue vénézuélien.

Et il a poursuivi : « Nous avons pris l’habitude, dans nos relations avec l’OTAN depuis de nombreuses années, de nous préparer à toute provocation. »

Selon Lavrov, la Russie est « pleinement préparée à toute évolution des événements. »

Auparavant, le ministère russe des Affaires étrangères avait annoncé que la dernière réunion de l’OTAN au niveau des ministres de la Défense, qui s’est tenue les 21 et 22 octobre derniers, a réaffirmé que l’OTAN vise toujours, après 70 ans, à « contenir la Russie, » et après avoir échoué à mettre fin à l’ère des « grandes opérations », l’alliance renforce à nouveau ses capacités pour affronter « l’ennemi de l’Est » comme à l’époque de la guerre froide.

De plus, le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, avait déclaré que l’OTAN maintient des canaux de communication avec la Russie et que l’alliance poursuit la double approche des relations avec Moscou, qui combine la défense, la dissuasion et l’ouverture au dialogue, mais cela est devenu plus difficile en raison de la décision de la Russie de fermer les bureaux de l’OTAN à Moscou.

Aussi, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a annoncé précédemment que Moscou avait décidé de suspendre le travail de sa mission auprès de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord « OTAN » à partir du 1er novembre, une mesure qui fait suite à l’expulsion d’un certain nombre de diplomates russes accrédités auprès de l’OTAN.

Les relations entre la Russie et l’OTAN ont récemment été tendues en raison de la présence accrue de l’alliance militaire près des frontières russes. Ce que Moscou considère comme une violation du document de base des relations avec l’OTAN.