SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 October 2022, Thursday |

La Russie envoie des chasseurs hypersoniques armés en Syrie

La Russie a envoyé des avions de combat MiG-31K équipés de missiles hypersoniques Kinjal et des bombardiers à long rayon d’action Tu-22M sur sa base aérienne en Syrie pour effectuer des manœuvres navales, selon l’agence de presse Interfax, citant le ministère de la Défense russe.

Les avions envoyés sur la base aérienne russe de Hmeimim participeront à des exercices en Méditerranée orientale, dans le cadre de l’escalade de l’activité militaire russe sur fond de confrontation avec l’Occident au sujet de l’Ukraine et de la sécurité en Europe.

Le 20 janvier, Moscou a annoncé que sa flotte navale organiserait une série d’exercices impliquant toutes ses flottes de l’océan Pacifique à l’océan Atlantique, avec la participation de 10 000 soldats, 140 navires de guerre et des dizaines d’avions.

La Russie, fidèle alliée du régime de Bachar el-Assad, contrôle également la base navale de Tartous.

Rob Lee, analyste militaire au sein de l’Institut de recherche sur la politique étrangère basé aux États-Unis, a déclaré que la Russie avait envoyé des avions de combat équipés de missiles Kinjal pour la première fois l’année dernière, après avoir agrandi la piste de la base pour pouvoir accueillir de tels appareils.

Il a déclaré que ces déploiements indiquent la présence militaire russe croissante au Moyen-Orient et la capacité de Moscou à opérer dans différentes régions et à afficher sa puissance.

Les médias russes ont déclaré que le missile hypersonique Kinjal pouvait atteindre des cibles à une distance de 2 000 km.

« C’est l’une des nombreuses armes stratégiques dévoilées par le président russe Vladimir Poutine en mars 2018 », ont-t-elles ajouté.

Ces manœuvres interviennent en marge des vives tensions entre Moscou et les pays occidentaux, qui accusent le Kremlin de se préparer à envahir son voisin ukrainien, alors qu’une légère percée se profile avec l’annonce du début du retrait d’un nombre de 100 000 soldats russes massés à la frontière ukrainienne.