SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 September 2022, Tuesday |

La Russie est le pays le plus puni au monde

Après les attaques russes sur le territoire ukrainien, la Russie a été soumise à de nombreuses sanctions pendant des semaines.

Et l’agence américaine « Bloomberg » a rapporté que la Russie est devenue le pays le plus puni au monde, dépassant l’Iran et la Syrie en 10 jours, à la suite des paquets successifs de sanctions imposées par les grandes puissances occidentales.

Et l’agence américaine a affirmé, sur la base des statistiques d’un site mondial spécialisé dans le traçage des sanctions, que Washington et ses alliés ont imposé 2 778 nouvelles sanctions à la Russie, portant à plus de 5 553 le nombre de sanctions à son encontre.

Avec ces sanctions, la Russie, le plus grand pays du monde en superficie et la deuxième puissance militaire, a dépassé l’Iran (3616 sanctions), la Syrie (2608) et la Corée du Nord (2077).

Pour devenir le pays le plus sanctionné au monde, Téhéran a imposé 3 616 sanctions au cours des dix dernières années en raison de son programme nucléaire et des accusations de parrainage du « terrorisme » par les puissances occidentales.

Le paquet successif de sanctions contre la Russie a conduit à l’annonce par de grandes entreprises occidentales dans divers secteurs, du retrait ou de la suspension de leurs investissements ou services en Russie.

C’est par crainte d’exposer ses activités aux sanctions occidentales, ou sur la base d’une décision de ces entreprises d’augmenter la pression sur Moscou.

Et l’agence Bloomberg a cité un ancien responsable du département américain des « Finances » du Trésor, Peter Pyattsky, qui a déclaré que les récentes sanctions occidentales contre la Russie sont « une arme nucléaire financière et le plus grand ensemble de sanctions de l’histoire ».

Il a ajouté qu’en deux semaines, la Russie était passée du statut de membre de l’économie mondiale à celui de pays le plus exposé aux sanctions.

Au regard du détail des sanctions contre la Russie publié sur la plateforme du site « castellum.ai », les États-Unis sont au premier rang des pays ayant imposé des sanctions à Moscou depuis 2014, « date à laquelle les autorités russes ont annexé le Crimée ukrainienne » avec 1 194 pénalités.

Il est suivi du Canada avec 908, de la Suisse avec 824, de l’Union européenne avec 766, de la France avec 760, de l’Australie avec 633 et du Royaume-Uni avec 271.

Selon la nature des parties auxquelles des sanctions ont été infligées en Russie, l’écrasante majorité des sanctions occidentales ont visé des individus « 2427 sanctions », puis des entités « 343 ».

Les sanctions occidentales imposées à la Russie après avoir lancé une guerre contre l’Ukraine ont entraîné le gel de la grande majorité des réserves de la Banque centrale russe dans le monde, et une baisse significative de la valeur de la monnaie russe, le rouble par rapport au dollar, et les citoyens russes se sont précipités pour retirer leur argent des guichets automatiques.

La plus grande compagnie aérienne russe, Aeroflot, a également cessé d’opérer ses vols internationaux « sauf vers la Biélorussie » il y a 3 jours, et le constructeur automobile russe AvtoVAZ a annoncé le 3 mars dernier la suspension de ses activités en raison du manque d’électronique dû au manque de l’électronique.

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré que les sanctions contre son pays équivalaient à déclarer la guerre à la Russie, et il est frappant que le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, ait déclaré le 2 de ce mois dans une interview à Aljazeera que le président américain Joe Biden avait déclaré qu’il n’y a pas d’alternative aux sanctions contre la Russie, sauf une guerre mondiale.

Le Kremlin s’est engagé à répondre aux sanctions occidentales « de manière appropriée et conformément aux intérêts de la Russie », ajoutant que ces sanctions sont « fortes et douloureuses, mais Moscou a la capacité de réparer les dégâts ».

    la source :
  • Aljazeera