SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

La Russie menace l’Amérique d’une réponse « forte et douloureuse » aux sanctions

La Russie a promis mercredi une réponse forte et douloureuse aux sanctions américaines annoncées par Washington après que Moscou a reconnu l’indépendance de deux régions séparatistes de l’est de l’Ukraine.

« Il ne devrait y avoir aucun doute qu’il y aura une réponse forte aux sanctions, pas nécessairement proportionnée, mais bien calculée et douloureuse pour la partie américaine », a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

Mardi, les États-Unis ont annoncé l’imposition d’un premier lot de sanctions économiques visant à bloquer l’accès de la Russie aux financements occidentaux, mettant en garde contre des mesures supplémentaires sur la table en cas d' »escalade » russe en Ukraine.

Un responsable américain a averti que les sanctions pourraient viser l’ensemble du secteur bancaire russe.

Le ministère russe des Affaires étrangères a répondu dans son communiqué:« La Russie a prouvé qu’elle était capable de minimiser les dégâts, quel que soit le coût des sanctions ».

Elle a noté que:« les pressions des sanctions ne peuvent pas affecter la volonté russe de défendre les intérêts du pays ».

Le ministère a ajouté qu’il déplorait « le chantage et l’intimidation de Washington ».

Elle a souligné que:« la Russie reste ouverte à une diplomatie basée sur les principes de respect mutuel et d’égalité pour les intérêts communs ».

Par ailleurs, la Russie a commencé mercredi à évacuer son personnel diplomatique d’Ukraine, qu’elle accuse de préparer son invasion.

En réponse à une demande téléphonique à l’AFP, un porte-parole de l’ambassade de Russie à Kiev, Denis Golenko, a confirmé que le processus d’évacuation était en cours.

Le drapeau russe ne flottait plus sur le toit de l’ambassade de Russie dans la capitale ukrainienne et de nombreuses personnes sortaient avec des sacs.

Golenko a déclaré que plusieurs ambassades occidentales avaient également évacué une partie de leur personnel diplomatique et que Moscou avait décidé de faire de même à titre de « mesure temporaire ».

La Russie a annoncé mardi qu’elle allait évacuer ses diplomates d’Ukraine, accusant les autorités de Kiev de ne pas faire le nécessaire pour assurer leur sécurité.

Cette décision intervient après que le parlement russe a approuvé la demande du président Vladimir Poutine de déployer des soldats russes sur les territoires séparatistes ukrainiens après la reconnaissance de l’indépendance des régions de Donetsk et Lougansk dans l’est de l’Ukraine.

Kiev et l’Occident accusent Moscou de préparer une attaque militaire contre l’Ukraine après avoir massé 150000 soldats aux frontières de ce pays.

Toujours dans le contexte de la crise, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré mercredi que « l’avenir de la sécurité européenne » se décide par la confrontation entre son pays et la Russie.

« Nous sommes unis dans l’idée que l’avenir de la sécurité européenne se décide maintenant, ici chez nous, en Ukraine », a déclaré Zelensky en recevant ses homologues polonais et lituanien.