SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

La Russie prépare les forces syriennes d’Al-nemer à combattre en Ukraine

Un diplomate occidental a révélé qu’au moins 300 combattants d’un contingent du régime syrien sont arrivés en Russie pour une formation militaire avant de se rendre en Ukraine.

Ils appartiennent à la 25e division, connue sous le nom de forces « Tigre » (Al-nemer) dirigées par Suhail al-Hassan, qui sont considérées comme une élite et travaillent en étroite collaboration avec des officiers russes.

Le diplomate occidental a déclaré que les Russes leur avaient offert 1 200 dollars par mois pendant six mois avec une récompense de 3 000 dollars à leur retour en Syrie, selon un rapport du New York Times.

Il a déclaré que leurs familles sont promis d’avoir 2 800 dollars, plus 600 dollars par mois pendant un an, si un être cher était tué au combat, ajoutant que ces soldats en Syrie gagnaient environ 100 dollars par mois, tandis que les soldats des unités d’élite inférieure gagnaient environ 50 dollars par mois.

Le commandant d’une milice composée de combattants de Syrie et des pays voisins qui ont reçu le soutien de la Russie pendant la guerre syrienne a révélé que son groupe avait envoyé une autre escouade de 85 hommes en Russie. Parmi eux se trouvent des Libanais, des Irakiens et des Syriens, ajoutant que d’autres sont en route.

Pendant ce temps, l’Observatoire syrien des droits de l’homme a rapporté hier que la 25e Division a poursuivi sa formation dans le centre et le nord-ouest de la Syrie en préparation des combats aux côtés des forces russes en Ukraine.

Il a ajouté que la « 25e division » menait « des exercices de haut niveau dans les zones d’idlib et la campagne orientale de Homs et Hama pour équiper ses membres et ses commandants pour combattre en Ukraine avec les Russes si les Russes le lui demandaient, dans une tentative des Russes d’envoyer des messages d’information à la communauté internationale que les équipes militaires de l’armée du régime complètent leur préparation pour recevoir une formation pour participer à la guerre russo-ukrainienne en cas d’escalade des combats et des affrontements » en Ukraine.

Les exercices comprenaient également un atterrissage aérien des membres de la division, a déclaré l’Observatoire, ajoutant qu’il « comprenait également le lancement d’hélicoptères d’entraînement depuis l’aéroport de la base (russe) de Hmeimim dans la province de Lattaquié, dans l’ouest de la Syrie ».

Quelque 700 soldats syriens et officiers des forces russes ont pris part aux exercices, notant que les exercices ont eu lieu après que « des représentants des forces militaires pro-syriennes soient revenus d’une tournée de reconnaissance en Russie ».

« L’argent est généralement le motif », a déclaré Bassam al-Ahmad, président de Syrians for Truth and Justice, un groupe de défense qui a étudié le commerce des mercenaires syriens.

Il a ajouté que certains Syriens se sentent loyaux envers la Russie pour avoir soutenu Assad, tandis que d’autres se battent parce qu’ils ont simplement besoin d’argent et croient aux promesses des recrues qu’elles obtiendront des emplois non combattants, tels que des bases de garde ou du pétrole, a rapporté le New York Times.

Al-Ahmad a déclaré « Certaines personnes ne craignent pas de se battre, mais il y a des groupes qui bénéficient certainement des besoins des gens . Le résultat est le même, les gens paient ce prix. Les gens participent à des guerres qui ne sont pas les leurs. »

Le porte-parole du Pentagone, John Kirby, a révélé mercredi qu’environ 1 000 mercenaires du groupe russe Wagner se trouvaient déjà dans la région orientale du Donbass en Ukraine, y compris des Syriens.

    la source :
  • alarabiya