SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

La Russie renforce ses positions dans le nord de la Syrie en prévision d’une attaque turque

La Russie et le régime syrien ont intensifié leurs forces dans le nord de la Syrie, où la Turquie est susceptible de lancer une offensive contre les combattants kurdes alors qu’Ankara se prépare à des pourparlers avec Moscou, ont déclaré à Reuters des responsables de l’opposition armée turque et syrienne.

Il y a deux semaines, le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé que la Turquie lancerait de nouvelles opérations militaires en Syrie pour étendre la « zone de sécurité » de 30 kilomètres de profondeur à la frontière ciblant Tel Rifaat, Manbij et d’autres zones à l’est.

La Russie, qui a mis en garde plus tôt cette semaine contre une escalade militaire dans le nord de la Syrie, enverra le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov pour des pourparlers à Ankara mercredi.

Le porte-parole de l’Armée nationale syrienne (SNA) soutenue par Ankara a déclaré que la Russie renforçait ses positions près de Tal Rifaat, Manbij et les banlieues sud de Kobané et Ain Issa, toutes situées à 40 kilomètres de la frontière turque.

« Depuis l’annonce de l’opération, le régime syrien et ses milices iraniennes ont déclaré la mobilisation et envoient des renforts aux YPG », a déclaré à Reuters le major Yusuf Hammoud.

Il a ajouté que leurs services de renseignement avaient repéré des hélicoptères russes atterrissant sur une base aérienne près de Tel Rifaat.

L’agence de presse Anadolu a cité des sources locales qui ont déclaré samedi que la Russie déployait des troupes dans le nord de la Syrie pour « renforcer son contrôle », effectuant des vols de reconnaissance au-dessus de Tal Rifaat et installant des systèmes de défense aérienne dans la ville frontalière de Qamishli, à environ 400 kilomètres à l’est.

Le commandant des FDS, Mazloum Abdi, a déclaré dimanche à Reuters que Damas devrait utiliser ses systèmes de défense aérienne contre les avions turcs et que ses forces étaient prêtes à travailler avec les forces syriennes pour repousser les forces turques, mais a déclaré qu’il n’était pas nécessaire d’envoyer plus de troupes.

    la source :
  • Reuters