SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 October 2021, Thursday |

La Russie révèle de nouveaux détails sur le ciblage du destroyer britannique « Defender »

Le ministère russe de la défense a révélé aujourd’hui, mercredi, de nouveaux détails sur le ciblage du destroyer britannique « Defender », qui est entré dans les eaux territoriales russes à la fin du mois de juin dernier.

Le vice-ministre russe de la défense, Andrei Kartapolov, a déclaré dans une interview à un journal que « lorsque les bombes sont tombées sur le chemin des Britanniques, il n’y avait pas de temps pour le pardon. Notre Su-24M a effectué un bombardement de précaution avec des bombes de 250 kilos à une distance de moins d’un kilomètre du navire. Il n’y avait rien de bon à cela pour l’équipage étranger ».

Il a également confirmé que le travail de la flotte était sous la direction du ministre de la Défense par le biais du Centre national de surveillance de la défense.

Il a ajouté : « Il n’était pas possible d’approcher le navire, car le navire qui observait le destroyer avait un déplacement beaucoup plus petit. »

Il convient de noter que le ministère russe de la défense avait annoncé fin juin que le destructeur britannique « Defender » avait franchi la frontière russe, et en conséquence, un navire de patrouille frontalière russe a émis des avertissements répétés, par des tirs de sommation, et un avion Su-24M a effectué un bombardement de précaution le long du parcours du destroyer.

Le ministère britannique de la défense a confirmé, à l’époque, que le destroyer n’était pas sous le feu et ne se trouvait pas dans les eaux territoriales russes.