SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 October 2022, Tuesday |

La situation est critique… Les forces russes tentent de prendre d’assaut l’usine Azovstal

Des responsables ukrainiens ont déclaré que les forces russes ont tenté de prendre d’assaut le site sidérurgique Azovstal, contrôlé par les Ukrainiens, dimanche dans la ville assiégée de Mariupol, dans le sud-est du pays, malgré les commentaires du président Vladimir Poutine la semaine dernière selon lesquels le site est devenu inutile.

Le commandement des forces armées ukrainiennes a écrit sur Facebook que les forces russes menaient des « opérations offensives » dans la région d’Azovstal, ainsi que des frappes aériennes sur des infrastructures civiles.

Le commandant de la 36e brigade du corps des marines ukrainien à Mariupol, a déclaré dans une interview avec un député de l’opposition publiée sur YouTube dimanche que la Russie cible le site avec des bombardements aériens et d’artillerie.

Il a ajouté : « Nous recevons des blessés et la situation est critique… Nous avons de nombreux blessés, certains d’entre eux sont en train de mourir, c’est une situation difficile en termes d’armes, de munitions, de nourriture et de médicaments… La situation se détériore rapidement. »

Konstantin Ivashenko, le maire de Mariupol nommé par les Russes mais non reconnu par l’Ukraine, a nié qu’il y ait eu des combats dans la ville, dans des propos cités par l’agence de presse russe TASS aujourd’hui.

Reuters n’a pas été en mesure de vérifier de manière indépendante les témoignages ukrainiens et russes.

L’usine sidérurgique Azovstal est le principal bastion de la résistance ukrainienne dans le port de Mariupol (sud-est), qui est bombardé depuis le début de l’invasion russe le 24 février.

Plus tôt dans la journée, le conseiller présidentiel ukrainien Oleksiy Aristovich a écrit sur Facebook que « les forces russes tentent d’éliminer les défenseurs d’Azovstal et plus d’un millier de civils qui se cachent dans l’usine. » Les forces russes ont encerclé l’usine début mars et ont progressivement pris le contrôle de la majeure partie de la ville.

La Russie nie avoir ciblé des civils dans ce qu’elle appelle une « opération militaire spéciale » visant à « désarmer » et à « éliminer le nazisme » en Ukraine.

Par la suite, Aristovich a déclaré dans un discours vidéo diffusé par le bureau du président que l’Ukraine proposait à la Russie un cycle de négociations « spécial » qui se tiendrait à Mariupol pour discuter du sort des civils et des forces ukrainiennes qui sont toujours bloqués dans la ville.

Il a ajouté que les négociations viseraient un cessez-le-feu immédiat à Mariupol, l’ouverture de passages humanitaires « pendant des jours » et la libération ou l’échange des combattants ukrainiens piégés dans l’usine Azovstal.

Jeudi dernier, Poutine a annoncé la « libération » de Mariupol et a publiquement demandé à son ministre de la défense d’annuler la prise d’assaut de l’usine Azovstal afin de sauver la vie des soldats russes.

    la source :
  • Reuters