SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 October 2022, Thursday |

La Suède commence à mettre en œuvre ses engagements envers la Turquie

Il semble que la Suède ait commencé à mettre en œuvre ses engagements contenus dans l’accord qu’elle a conclu avec la Turquie en échange de son approbation de l’entrée de Stockholm dans l’alliance militaire de l’OTAN.

Le gouvernement suédois a annoncé qu’il avait décidé d’extrader vers la Turquie un homme recherché pour fraude, ce qui constitue le premier cas depuis qu’Ankara a exigé l’extradition d’un certain nombre de personnes en échange de l’autorisation donnée à Stockholm de présenter une demande officielle d’adhésion à l’OTAN.

La Turquie, membre de l’OTAN, n’a pas utilisé son droit de veto pour bloquer la candidature de la Finlande et de la Suède à l’adhésion en juin, après des semaines de négociations tendues, Ankara accusant les deux pays d’abriter ce que la Turquie appelle des militants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qui est illégal.

Dans le cadre de l’accord, la Turquie a fourni une liste de personnes qu’elle souhaitait que la Suède extrade, mais elle s’est depuis montrée frustrée par l’absence de progrès.

L’homme, âgé d’une trentaine d’années, serait le premier cas connu d’extradition vers la Turquie depuis la conclusion de l’accord.

Dans ce contexte, le ministre suédois de la Justice, Morgan Johansson, a déclaré à Reuters dans un message: « Il s’agit d’une affaire de routine. La personne en question est un citoyen turc et a été condamnée pour fraude en Turquie en 2013 et 2016. »

Il a souligné que « la Cour suprême a examiné l’affaire et a conclu qu’il n’y avait aucun obstacle à l’extradition. »

Par ailleurs, le porte-parole du ministère de la Justice a refusé de dire si l’homme figurait sur la liste des personnes dont la Turquie a demandé l’extradition ou de faire d’autres commentaires à ce sujet.

Dans le même contexte, la chaîne suédoise « SVT », qui a été la première à rendre compte de l’extradition, a souligné que l’homme a été condamné à 14 ans de prison en Turquie pour des accusations liées à une fraude à la carte bancaire.

La chaîne a ajouté que l’homme, qui est détenu en Suède depuis l’année dernière, affirme avoir été injustement condamné parce qu’il s’est converti au christianisme, qu’il a refusé d’effectuer son service militaire et qu’il a des racines kurdes.

    la source :
  • Reuters