SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

La Tunisie dément avoir imposé des sanctions économiques par l’Union européenne

La Tunisie a nié que l’Union européenne ait menacé d’imposer des sanctions économiques à son encontre.

Le ministre tunisien des Affaires sociales Malek Ezzahi a souligné que les donateurs internationaux ont exprimé leur soutien continu à la Tunisie à ce stade.

Ce démenti intervient en réponse à une déclaration du représentant de la politique étrangère de l’Union européenne, Joseph Borrell, à une chaîne de télévision française, dans laquelle il a confirmé que l’Union européenne est en train d’approuver le non-versement de fonds à la Tunisie Etat.

Le responsable européen a également estimé que la feuille de route annoncée plus tôt par le président tunisien Kais Saied est positive, mais il a souligné que l’Union européenne reste préoccupée par ce qui se passe en Tunisie, notamment à la lumière des mesures exceptionnelles.

Dans le même contexte, Ezzahi a confirmé, aujourd’hui, en marge de son inauguration de l’unité tunisienne de production de voitures et de camions, Le chef de la mission de l’Union européenne en Tunisie, Marcos Cornaro, « lui a fait savoir lors de leur rencontre la semaine dernière que l’Union européenne continuerait à soutenir la Tunisie à ce stade ».

Le ministre a souligné la poursuite du soutien des donateurs internationaux à la Tunisie, pointant la direction de la Banque mondiale pour soutenir la Tunisie dans la prochaine étape pour financer les réformes à dimension sociale.

Le vice-président de la Banque mondiale pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, Farid Belhaj, avait exprimé, lors de sa rencontre avec le Premier ministre Najla Boden, mardi dernier, la disponibilité de la banque à accorder un nouveau prêt pouvant aller jusqu’à 400 millions de dinars pour financer les réformes avec une dimension sociale.