SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 October 2021, Thursday |

La Tunisie interdit à 12 fonctionnaires de voyager

Un porte-parole de la justice tunisienne a déclaré lundi qu’un juge a décidé d’interdire à 12 responsables, dont un ancien ministre et un député, de voyager en raison de soupçons de corruption dans le transport et l’extraction de phosphates.

Parmi les responsables figurent des directeurs généraux de la Compagnie des phosphates de Gafsa et un homme d’affaires qui contrôle le transport des phosphates, a déclaré Mohsen El-Dali, porte-parole du pôle judiciaire financier.

Le président Kaïs Saïed qui a démis le Premier ministre et gelé le Parlement dans le cadre de mesures exceptionnelles qualifiées de coup d’État par ses opposants, avait déclaré que les personnes impliquées dans la corruption dans le secteur des phosphates devaient rendre des comptes et que personne ne devait échapper à la loi.

Le président Saïed a accusé des députés et des hommes d’affaires puissants d’être à l’origine des protestations et de couper les voies ferrées pour transporter le phosphate grâce à leur flotte de camions.

La production tunisienne de phosphate a atteint 8,2 millions de tonnes en 2010, mais est tombée à 3,1 millions de tonnes l’année dernière.

La semaine dernière, la compagnie publique de phosphate de Gafsa a transporté des cargaisons de phosphate par train pour la première fois en un an, après avoir cessé suite à des manifestations qui ont fermé les chemins de fer, dans un coup de pouce important à l’industrie vitale du phosphate du pays.

Alors que la Tunisie était l’un des principaux exportateurs de phosphate au monde avant la révolution de 2011 qui a mis fin au règne du président Zine El Abidine Ben Ali, elle a parfois été contrainte d’acheter du phosphate en raison des perturbations de la production et du transport dues aux manifestations de jeunes réclamant du travail, et des pertes se chiffrant en milliards de dollars.

    la source :
  • Reuters