SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 September 2021, Tuesday |

La Turquie bombarde des sites où les forces du régime sont stationnées à Al-Hasakah

L’Observatoire syrien des droits de l’homme a déclaré que les forces turques et leurs factions fidèles ont bombardé avec des dizaines d’obus des villages dans la campagne du gouvernorat d’Al-Hasakah, dans le nord-est de la Syrie, un jour après le meurtre d’un soldat turc.

L’Observatoire syrien n’a enregistré aucune victime dans les bombardements.

Et l’observatoire a déclaré dans un communiqué, aujourd’hui samedi, et publié sur son site Internet, que « les forces turques et les factions qui leur sont fidèles, ont bombardé de manière intensive les villages de Tal Shanan, Dardara et Umm al-Kif, près de la base russe.

En plus d’autres sites dans lesquels les forces du régime syrien sont stationnées dans la campagne du district de Tal Tamer du gouvernorat d’Al-Hasakah, cela s’est poursuivi depuis hier soir, vendredi, jusqu’à l’aube d’aujourd’hui, samedi.  »

L’observatoire a indiqué que les Forces démocratiques syriennes, qui contrôlent la région nord-est de la Syrie, ont répondu aux bombardements turcs en bombardant les zones d’influence des factions pro-Ankara, au sein des zones dites du « Printemps de la paix ».

En référence à la zone que la Turquie a occupée en octobre 2019 dans le nord-est de la Syrie après avoir lancé une offensive militaire.

L’observatoire a déclaré que « le bombardement turc a causé la blessure d’un membre de l’armée syrienne, qui a été transféré dans les hôpitaux de la région.

En plus du déplacement des personnes des villages proches des lignes de front dans la campagne de Tal Tamr.  »

Hier, vendredi, l’Observatoire syrien a documenté le meurtre d’un soldat turc et de 3 membres des groupes « Ahrar al-Sharqiya » fidèles à Ankara. Dans le ciblage de leur véhicule, par les Forces démocratiques syriennes, jeudi dernier, avec un engin explosif près de la zone d’Aley dans la campagne de Ras al-Ain, qui est occupée par la Turquie.

L’observatoire a indiqué que les Forces démocratiques syriennes ont mené 3 opérations ciblant « Ahrar al-Sharqiya » et la division Hamzah dans la même zone, en faisant exploser des engins explosifs et dirigé des mines, et ces opérations ont entraîné la mort de 3 membres, des factions soutenues par la Turquie. »

L’Observatoire syrien a déclaré qu’un drone turc avait bombardé, plus tôt cette semaine, le siège du Bureau des relations militaires du Conseil militaire de Tel Tamer, affilié aux FDS.

Cela a coïncidé avec une réunion de chefs militaires, qui a entraîné la mort de 9 personnes, dont une femme chef, et la blessure de plus de 10 autres.

L’Observatoire syrien a observé que les Forces démocratiques syriennes avaient amené d’importants renforts militaires à Abu Rasin (Zarkan), dans la campagne de Tal Tamr, constitués de 60 voitures équipées de mitrailleuses lourdes.

Cela s’ajoute aux véhicules, blindés et combattants, car ces renforts venaient des régions de Rmelan et Qahtaniyah, à l’extrême nord-est de la Syrie.

La zone a été témoin d’un grand déplacement de citoyens, sans possibilité de se déplacer en voiture, de peur d’être pris pour cible, ce qui les a poussés à partir à pied et à moto.