SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 31 January 2023, Tuesday |

La Turquie condamne la participation d’hommes politiques français à une manifestation du PKK

La Turquie (jeudi 29/12/2022) a dénoncé des politiciens français après avoir assisté à une manifestation à Paris contre le meurtre de trois Kurdes, au cours de laquelle les manifestants ont agité les drapeaux du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), interdit.

Des affrontements ont éclaté il y a quelques jours entre la police et des manifestants kurdes en colère, après que trois Kurdes ont été tués par un homme armé vendredi.

Certains manifestants ont brandi des drapeaux du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), que la Turquie, l’Union européenne et les États-Unis classent comme une organisation terroriste, et des affiches de photos de son chef emprisonné Abdullah Ocalan.

Le ministère turc des Affaires étrangères a déclaré que le ministre des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu avait soulevé la plainte turque concernant le rassemblement lors d’une conversation téléphonique avec son homologue française, Catherine Colonna.

Le ministère a ajouté : « Le ministre Cavusoglu a souligné… qu’il est inacceptable que des politiciens français participent à des événements (manifestations) au cours desquels des drapeaux de l’organisation terroriste PKK et des affiches (avec des photos) de son chef sont hissés. Il a dit que la France ne devrait pas permettre de tels événements.

Lundi, la Turquie a déclaré avoir convoqué l’ambassadeur de France pour dénoncer « la participation de responsables gouvernementaux et politiques français à la propagande anti-turque ».

Le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin a déclaré vendredi que le gouvernement français avait demandé à la police de renforcer la protection des sites communautaires kurdes après les tueries. Le président Emmanuel Macron a déclaré que les Kurdes avaient été la cible d’une attaque « scandaleuse ».