SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 July 2022, Sunday |

La Turquie emprisonne 16 journalistes kurdes pour « diffusion de propagande terroriste » !

Un tribunal turc a condamné 16 journalistes et professionnels des médias kurdes à la détention provisoire après leur arrestation la semaine dernière pour diffusion de « propagande terroriste », ont annoncé jeudi l’Association pour les médias et les études juridiques et les médias turcs.

Elle a ajouté qu’ils sont restés détenus dans la ville de Diyarbakir, dans le sud-est du pays, sans qu’aucune accusation formelle ne soit portée contre eux, et que le parquet a demandé à deux reprises le renouvellement de la détention provisoire.

L’agence de presse Demiroren et d’autres médias ont rapporté que cinq autres journalistes avaient été arrêtés le 8 juin, mais qu’aucune peine de prison n’avait été prononcée.

La Turquie a emprisonné plus de journalistes que la plupart des autres pays au cours des 10 dernières années, selon le Comité pour la protection des journalistes, et plusieurs médias ont condamné les arrestations la semaine dernière.

Le 8 juin, Demiroren a rapporté que la police avait arrêté 21 journalistes à Diyarbakir, qui est habitée par une majorité kurde, accusés de diffuser de la propagande pour une organisation terroriste en raison de leur préparation d’émissions télévisées diffusées depuis la Belgique et la Grande-Bretagne.

L’agence a cité des sources policières disant qu’elles enquêtaient sur le « comité des médias » du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Le tribunal de Diyarbakir a refusé de commenter.

Lundi, 837 journalistes et 62 organes de presse ont publié une déclaration soutenant leurs collègues détenus et condamnant les arrestations après des descentes de police, les décrivant comme un « coup porté à la liberté d’expression ».

La déclaration a également appelé le pouvoir judiciaire « à ne pas devenir un outil pour les violations et la tyrannie du gouvernement ».

Le gouvernement du président Recep Tayyip Erdogan affirme que les tribunaux sont indépendants.

    la source :
  • Reuters