SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 September 2022, Tuesday |

La Turquie envisage d’expulser les chefs militaires du Hamas à la demande d’Israël

Le journal turc Hurriyet a rapporté que pendant un an et demi, Ankara avait mené une chaîne secrète de pourparlers avec plusieurs pays de la région, dont Israël, « peut-être dans le but de trouver un nouveau foyer pour le Hamas ».

Selon le rapport, « les négociations les plus intenses ont été avec Israël, qui veut que les militants du Hamas soient expulsés ».

Le rapport indique qu’Ankara a informé le Hamas que « les détenteurs de positions militaires au sein du Hamas ne resteront pas en Turquie» et qu’il « ne fournira pas d’aide militaire au mouvement », ajoutant que les activités politiques du Hamas en Turquie se poursuivront.

Le journal « Israel Hayom » a déclaré que l’Etat hébreu n’a pas encore confirmé ou nié ce qui a été dit dans le rapport du site Internet turc.

Selon le site Internet israélien Walla, un haut responsable politique israélien a évoqué les contacts avec la Turquie et a déclaré à propos de l’éventuelle visite du président Herzog dans ce pays, qu’Israël n’avait pas imposé de conditions à la Turquie en échange de la visite de Herzog, ajoutant:« Nous travaillons avec prudence sur la question de la Turquie ».

Le responsable a poursuivi:« Certes, le processus de rapprochement est très prudent, il y a des signes ici et là, et nous voyons, par exemple, qu’il y a un doublement de l’activité turque contre le terrorisme qui nous cible sur leurs terres ».

Cependant, le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a déclaré plus tôt que si la Turquie normalisait ses relations avec Israël, «la Turquie ne changera pas sa politique envers les Palestiniens et ne leur tournera pas le dos ».

Les déclarations de Cavusoglu interviennent dans le contexte de contacts avancés entre Ankara et Tel-Aviv concernant l’organisation d’une visite du président israélien Yitzhak Herzog en Turquie dans les semaines à venir.