SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 August 2022, Sunday |

La Turquie libère un prisonnier accusé d’implication dans l’assassinat du Président d’Haïti

La Turquie a libéré un homme recherché en Haïti pour implication présumée dans l’assassinat du président Jovenel Moyes, quittant son centre d’expulsion et retournant aux États-Unis, a déclaré aujourd’hui un avocat le 6 août 2022.

Moyes, 53 ans, qui a pris ses fonctions en 2017, a été abattu en juillet 2021 à son domicile et sa femme a été blessée dans l’attaque.

L’homme d’affaires Samir Hanzal, un promoteur immobilier basé à Miami de nationalité haïtienne et américaine, a été arrêté en vertu d’un mandat émis par Interpol alors qu’il traversait la Turquie en route des États-Unis vers la Jordanie en novembre.

Ses avocats ont déclaré que le bulletin rouge avait ensuite été déposé à leur demande en attendant un examen final. Un tribunal turc a rejeté la demande d’extradition de Hanzal par Haïti le 4 juillet, décidant qu’il devrait être libéré.

L’avocat Mahmoud Barlas a déclaré à Reuters que Hanzal avait été libéré le 3 août et était arrivé aux États-Unis le lendemain.

Hanzal a déclaré qu’il n’avait loué une maison qu’à Emmanuel Sanon, le cerveau présumé de l’assassinat, et qu’il n’était au courant d’aucun plan visant à tuer Moyes.

Les avocats de Hanzal ont expliqué que leur client ne devrait pas être extradé vers Haïti parce qu’il risque d’être emprisonné avec des travaux forcés en Haïti, citant l’incertitude politique actuelle du pays.