SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 September 2022, Tuesday |

La violence éclate en Afghanistan une semaine après le début du retrait américain

La capitale afghane, Kaboul, a été le théâtre des attentats à la bombe les plus sanglants depuis des mois, après qu’au moins 30 personnes ont été tuées et 50 autres blessées dans une explosion devant une école de filles, une semaine après le début du retrait des forces américaines, selon le Washington Post.

Le journal a cité Aqeela Tawakoli, l’une des enseignantes travaillant à l’école afghane, qui a déclaré : « La scène était comme le jour de la résurrection. Je l’ai vu de mes propres yeux. Les élèves se sont dépêchés de retourner à l’école après l’explosion, en pleurant et en criant. »

Elle a ajouté : « L’intensité de la violence en Afghanistan a augmenté depuis le début du retrait des forces américaines et Les force de réaction de l’OTAN (NATO). La plupart de l’escalade de la violence par le mouvement taliban était contre le gouvernement fragile. »

Le journal termine son reportage en disant : « Les talibans ont nié leur implication dans l’attaque et ils ont condamné l’attaque, mais le président afghan Ashraf Ghani a considéré le mouvement comme responsable et a estimé que le mouvement est peu enclin à résoudre la crise actuelle de manière pacifique et radicale. »