SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

L’adhésion de la Finlande à l’OTAN… La Chine : Nous espérons que les parties respecteront leurs préoccupations respectives

Le monde est toujours préoccupé par l’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’OTAN militaire. La Finlande a officiellement annoncé le dépôt de la demande d’adhésion, avant que la décision soit soumise à l’approbation du Parlement.

Dans ce contexte, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, a déclaré lundi que la Chine espère qu’avec le désir de la Finlande de rejoindre l’OTAN, toutes les parties adhéreront au principe de la sécurité indivisible et respecteront les préoccupations légitimes de chacun.

Lors d’un point de presse, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré : « Nous espérons que toutes les parties adhéreront au principe d’indivisibilité de la sécurité, sur la base du respect des préoccupations légitimes de chacun par le dialogue et les négociations, et construiront une architecture de sécurité régionale équilibrée, efficace et durable. »

Il a également souligné que l’adhésion de la Finlande à l’OTAN apporterait de « nouveaux facteurs » aux relations entre Pékin et Helsinki, qui ont toujours été amicales.

Plus tôt dans la journée, le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Ryabkov, a souligné que la sécurité ne sera pas renforcée en Suède et en Finlande après leur adhésion à l’OTAN, notant que l’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’OTAN serait une erreur dont les conséquences seraient considérables. Selon lui, personne ne doit se faire d’illusions sur le fait que la Russie acceptera simplement cela, soulignant que la réaction de Moscou dépendra des mesures concrètes que Stockholm et Helsinki prendront à l’avenir.

Cette déclaration est intervenue après que le Kremlin a confirmé, dimanche, que le président russe Vladimir Poutine a confirmé, lors d’une conversation téléphonique avec le président finlandais Sauli Niinistö, venue à l’initiative de la partie finlandaise, que l’adhésion de la Finlande à l’OTAN serait une erreur car il n’existe aucune menace pour sa sécurité.

« Un tel changement dans la politique étrangère du pays peut avoir un impact négatif sur les relations russo-finlandaises, qui ont été construites pendant de nombreuses années dans un esprit de bon voisinage et de coopération partenariale, et ont été mutuellement bénéfiques », a déclaré Poutine lors de la conversation téléphonique.