SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 October 2022, Sunday |

L’adhésion de la Suède et de la Finlande à l’OTAN…La Turquie pose ses conditions

La Turquie a fixé une série de conditions et d’exigences à la Finlande et à la Suède, afin que ces pays puissent rejoindre l’OTAN.

Dans ce contexte, le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Çavuşoğlu, a indiqué aujourd’hui, dimanche, que la Suède et la Finlande devaient cesser de soutenir les terroristes, et que les deux pays devaient fournir des garanties de sécurité claires et lever l’interdiction d’exportation imposée à la Turquie alors que ces pays tentent de rejoindre l’OTAN.

Dans un entretien avec des journalistes turcs à l’issue d’une réunion des ministres des affaires étrangères des pays de l’OTAN à Berlin, Mevlüt Çavuşoğlu a souligné que son pays ne menaçait personne et ne cherchait pas à faire pression, mais il aborde spécifiquement le soutien de la Suède au Parti des travailleurs du Kurdistan, qu’Ankara considère comme un groupe terroriste.

La Finlande a annoncé dimanche qu’elle allait demander à adhérer à l’OTAN, et la Suède devrait suivre la même voie en réponse à l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Mais les préoccupations de la Turquie pourraient constituer un obstacle à toute décision d’élargissement de l’alliance, car celle-ci requiert l’approbation unanime des 30 États membres.

Le porte-parole du président turc avait annoncé que la Turquie n’avait pas fermé la porte à l’adhésion de la Suède et de la Finlande à l’OTAN, mais qu’elle souhaitait négocier avec les pays du Nord et renforcer les mesures sur ce qu’elle considère comme des activités terroristes, notamment à Stockholm.

Ibrahim Kalin, qui est également le principal conseiller du président en matière de politique étrangère, a déclaré à Reuters dans une interview à Istanbul : « Nous ne fermons pas la porte, mais nous soulevons cette question principalement pour des raisons de sécurité nationale de la Turquie. »

    la source :
  • Reuters