SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 December 2022, Wednesday |

L’adjoint d’Al-Baghdadi révèle les secrets : Voici comment nous avons collecté des milliards de dollars

Plus d’un mois après son arrestation par les forces de sécurité irakiennes, à la suite d’un suivi de 6 mois, le chef adjoint d’ISIS, a révélé les secrets de « l’argent et de la richesse » et les méthodes de sa collecte par l’organisation terroriste, qui a régné sur de grandes parties de l’Irak et de la Syrie en 2014 et pendant les 3 années suivantes.

Hajji Hamid, également connu sous le nom de « Sami Jassim Muhammad al-Jubouri », a parlé du mécanisme de gestion de l’argent et des ressources de l’organisation économique, notamment depuis qu’il a pris la direction de ce qui était connu sous le nom de « Bayt Al-Mal » (la Maison de l’argent).

Redevances et contrebande de pétrole

Il a révélé comment ISIS recevait des redevances des marchands et des personnes fortunées de Ninive, s’élevant à 500 000 dollars par mois… et ceux qui s’abstenaient faisaient face à la mort !

Il a également confirmé, selon ce qui a été publié par le journal irakien « Al-Qada », comment les importations de l’organisation, pendant ses deux années de travail dans le Diwan al-Rikaz (contrebande de pétrole), s’élevaient à plus d’un milliard et quart de dollars par an, remis à Bayt Al-Mal .

Selon ses confessions, le budget de l’organisation, lors de sa prise de fonction en 2016, contenait « 250 millions de dollars et 3 tonnes d’or, stockés et distribués dans des maisons et des tunnels sous le commandement d’un certain nombre d’employés de Bayt Al-Mal, dont la plupart provenaient des exportations de pétrole et l’autre partie du butin obtenu à partir des vols en dehors des frontières de l’Organisation, des redevances, de l’enlèvement de marchands et du marchandage avec eux pour une rançon. »

Il a également révélé que le pétrole irakien était vendu à des propriétaires individuels d’usines et de petites raffineries, tandis qu’une partie était passée en contrebande à l’étranger, et qu’une autre partie était vendue au marché noir via un port situé à l’intérieur des terres contrôlées en Syrie, à (180) dollars la tonne.

Noms des officiers

En outre, Hajji Hamid, qui était proche d’Al-Baghdadi à l’été 2014, lorsque l’organisation a commencé à lancer ses attaques stratégiques dans les provinces du centre et de l’ouest de l’Irak, a admis que le chef de l’organisation a ordonné aux chefs des axes des attaques de s’emparer des institutions de l’État, des maisons des personnes aisées, des magasins d’armes, des équipements de l’armée et du mobilier des entreprises. .

Il a souligné que l’ISIS a libéré des milliers de détenus dans les prisons des gouvernorats qu’il contrôlait, en échange de l’obtention des noms des officiers et des membres des services de sécurité, pour les poursuivre et les éliminer.

Il convient de noter qu’al-Jubouri, un ressortissant irakien, avait assumé plusieurs fonctions au sein d’ISIS, notamment celles de « Diwan de l’argent », de « responsable des dérivés du pétrole », de « distribution des récompenses » et des « affaires explosives ».

    la source :
  • alarabiya